Sponsorisée par Durex

Dans la catégorie: Watching TV — kwyxz le 5/11/12 à 5:57

Les mystères de l’amour, la saison 2

Après une saison 1 aussi flamboyante, on ne pouvait qu’espérer une suite à la hauteur. C’est peu de dire que Jean-Luc s’est une fois de plus surpassé, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Il convient de démarrer par un récapitulatif des situations amoureuses de chacun.

José est désormais avec Ingrid. Ingrid surveille de très près Philippe Daubigné, ex-prof de philo et actuel collègue fou amoureux d’Hélène. Hélène est célibataire et n’en a rien à battre. Béné est toujours dans sa dimension parallèle avec Franck, le petit jeune. Elle reçoit plusieurs fois par jour la visite d’Olga, qui nique à droite et à gauche. Laly se comporte toujours comme une connasse, mais ça n’a toujours pas fait fuir Jimmy. Jimmy se fait reluquer allègrement par Jeanne, qui est toujours avec Nicolas. Christian et Angèle tentent de faire décoller une carrière musicale au point mort. Rudy, pas rancunier, flirte toujours avec Crystal, la gagneuse qui l’avait accusé de viol et fait mettre en taule.

Prêts ? C’est parti pour un gros gloubi-boulga scénaristique composé de tout et surtout de n’importe quoi. Après s’être fait virer de leur (groche) péniche, Jeanne et Nicolas acceptent le nouveau plan business de José, fraîchement au chômedu, qui consiste à investir dans une maison de campagne pour la transformer en chambre d’hôtes. En vrai, ils vont juste passer leur temps à glander dans la baraque et les vrais travaux pour en faire une chambre d’hôtes commenceront en saison 3, SPOILER ! La maison sera plus ou moins au centre de l’intrigue, ou tout du moins des intrigues, à commencer par une mystérieuse jeune fille cachée à l’intérieur…

Cette jeune fille s’appelle Lucille. Elle est à la recherche de sa soeur Noémie, qui aurait disparu. La bande de potes vivant dans un monde imaginaire peuplé de Bisounours où tout le monde, à part les méchants très méchants, n’a que de bonnes intentions, on propose naturellement à Lucille de l’aider et surtout de rester vivre à la maison parce qu’après tout hein une bouche à nourir de plus ou de moins, qu’est-ce-que c’est quand on fait déjà la bouffe pour dix personnes dont huit n’ont pas de sources de revenus connues. La maison devient le nouveau point de chute d’Hélène car Tim, le petit ivoirien qu’elle héberge en attendant son opération, a foutu le feu à son appartement en faisant des frites. Cette mésaventure n’empêchera pas le petit Tim de faire son mariole prétentieux et condescendant pendant toute la saison, balançant du “t’es gros” à droite, du “t’es vieille” à gauche, expliquant la vie à Jeanne et Hélène qui débarquent et découvrent Skype en 2012, et se la surpétant en permanence comme la petite merde insolente qu’il est. On aurait envie qu’il meure assez rapidement du fait de ses problèmes de santé, malheureusement il survivra, et ultime coïncidence, il s’avère qu’il connaissait déjà Léa la fille de Béné sur MSN, MAIS QUEL HASARD.

Le hasard et les coïncidences, c’est un peu le moteur de JLA depuis des années, mais avec les Mystères de l’Amour saison 2 on a passé la surmultipliée. Absolument TOUT LE MONDE se connaît, ou presque : Ingrid la mère maquerelle connaît la totalité de la pègre et des petits voyous, bon, à la rigueur pour quelqu’un de haut placé dans le monde de la Nuit pourquoi pas ça se tiendrait encore, mais le plus drôle c’est que Jeanne, elle, est non seulement connue de cette même pègre, mais aussi de simples putes qui ôsent à peine prononcer son nom et pire, elle est encore plus crainte que Pablo Escobar. Oui, on parle bien de Jeanne Garnier, l’ex-taularde survivante d’un crash d’avion qui hacke la localisation d’un téléphone pour découvrir que son mec la trompe dans une grange, mais qui ne sait pas tenir un couteau pour éplucher une patate et qui a une diction pire que celle de Ségolène Royal. Je peux comprendre que JLA ait envie de faire de sa Zaza une super-héroïne, mais il y a un moment où ça devient franchement ridicule.

Histoire d’aller droit à l’essentiel, évacuons d’emblée les side-stories inintéressantes, et parlons du cas Béné. Cette dernière vit toujours dans une dimension parallèle, séparée du reste de la bande : 99% de ses intrigues n’ont AUCUN rapport avec celles du reste de la bande, et elles sont toutes plus inintéressantes les unes que les autres. Je vous la fais courte, la majeure partie des apparitions de Béné sont lors d’une visite d’une de ses copines, l’insupportable nymphomane Olga en premier lieu (VA T’OCCUPER DE TON GOSSE, CONNASSE DE RUSKOFF) et la non moins insupportable Laly (VA T’OCCUPER DE TON GOSSE, CONNASSE DE BRÉSILIENNE). Comme Béné n’a pas trop non plus envie de S’OCCUPER DE SA GOSSE, une fois Franck parti (parce que Béné, ça rime avec cocue), elle envoie Léa “chez une copine” pour le reste de la saison, soit une bonne vingtaine d’épisodes. Entre temps elle sortira avec Julien, un chirurgien plastique (et pas “plasticien” mon cher Jean-Luc) que l’on verra danser à peu près aussi bien qu’un pantin désarticulé dans une boîte de nuit surréaliste garnie de chaises de jardin, alors que le club est supposé être le dernier truc à la mode que le tout Paris s’empresse de découvrir. Comme par hasard quasi toute la bande y est, et ce passage représentera l’un des seuls de Béné avec le reste du groupe. Ensuite, elle repart dans sa dimension parallèle, avant d’être de nouveau COCUE par Julien, qui se tape, COÏNCIDENCE, la femme du nouveau producteur de Laly, qui fait maintenant de la télé. Laquelle s’est justement tapé ce producteur, ce qui représente la deuxième side-story inintéressante, cocufiant ainsi Jimmy, lequel est reparti en Suède après avoir embrassé Jeanne. C’est bon, vous suivez ?

Ultime side-story dont on se demande encore l’intérêt, Eve Watson décide d’aider Christian à enregistrer son disque avec Angèle. Sauf qu’une fois celui-ci sur bandes, elle intime au producteur l’ordre de faire censurer le disque par toutes les radios ! Elle veut le faire ré-enregistrer, et c’est une cover qui sera finalement diffusée notamment sur “NRV”, la radio la plus populaire auprès des djeunz (l’humour azouléen à son paroxysme). Christian le découvre, est un peu fâché quand même, et les conséquences sont terribles ! Poussé par la rage, il décide en effet… de ne strictement rien faire !!! Au début de la saison on nous explique qu’Eve fait ça pour récupérer Christian, la logique du plan paraît tellement alambiquée qu’au final il y a des chances que Jean-Luc lui-même se soit perdu dans son machiavélisme.

Et pourtant, l’esprit de Machiavel est présent durant toute la saison via le personnage d’Ingrid, que l’on découvre être Émilie Soustal, OH MON DIEU TOUTÉLIÉ ! Elle a eu une liaison avec Philippe Daubigné après “La Philo”, et est toujours follement éprise du professeur, et vu le comportement de ce dernier on se demande bien pourquoi. Après l’avoir violé en glissant du GHB dans son verre, et alors qu’elle espionne ses paaaassionnannnnntes journées à ne rien foutre devant son ordinateur, elle parvient à convaincre cet ahuri qu’elle est folle de lui et rien que de lui. Étant donné qu’elle n’a strictement rien à gagner de cette relation, on est en droit de se demander pourquoi elle y tient tellement. Ingrid est en effet devenu le personnage le plus redoutable de la série, on avait déjà eu un aperçu de ses méthodes et de son caractère en saison 1, mais là elle bat à elle seule Diskor, Cobra, Miles Mayhem, Skeletor et Lavinia réunis. Afin de mieux comprendre, attardons-nous sur l’arc narratif principal de cette saison, la maladie de Tim. Non je déconne, on s’en branle de lui, l’arc narratif c’est une secte déguisée en ferme bio. Vous avez bien lu.

L’essentiel de la série se déroule dans un bled nommé Dampierre-en-Yvelines, 1137 habitants au dernier recensement, et c’est là qu’un dénommé Virgile a décidé d’installer une “ferme bio” en se faisant passer pour un médecin thérapeute prônant le retour à la nature afin d’aider ses patients, participant à la vie du jardin. Évidemment, le fait que sa patientèle soit composée à 100% de jeunes et jolies jeunes filles n’éveille AUCUN soupçon parmi la population du village, et pourtant c’est pas comme s’ils se cachaient : les filles distribuent régulièrement des légumes gratuitement en se baladant avec leurs panier, et tous les jeudis une dégustation publique est organisée à la ferme, ou tout du moins c’est ce qui est prétendu parce qu’on n’en verra pas une dans la série. Seule notre équipe de fins limiers se doutera immédiatement que quelque chose de louche se trame derrière cette ferme bio, et… ils décideront de n’absolument rien faire. Du coup Virgile a le champ libre pour continuer ses conneries de gourou, parce qu’évidemment tout le monde s’en doute, il est derrière la disparition de la soeur de Lucille, et se tape allègrement toutes les gonzesses qui lui donnent du “oui maître” et lui obéissent aveuglément. Lors d’un épisode, il prendra même une dimension mystique en expliquant à Noémie que “des démons” l’ont envahie, et qu’il convient de les chasser (à grands coups de bite, évidemment) et puis ensuite plus rien, on n’entendra plus jamais parler des démons. Est-ce que JLA s’est rendu compte que c’était un peu too much, j’en doute sérieusement vu tout le reste.

Au village, un petit groupe de jeunes a décidé de jouer de la musique comme a la grande époque, ils semblent pas mal se démerder en fins de morceaux eux aussi. Au début ils se prennent la tête avec la bande des comiques, enfin surtout avec José et Jimmy, et puis finalement la meuf du groupe tombe amoureuse de Patrick Puydebat ce qui est bien normal, tout le monde en conviendra. Alors qu’elle se tape déjà ses deux autres potes (la sexualité des jeunes façon Azoulay : un plan à trois, quoi de plus normal), elle commence à le sexter comme une malade, finalement Patoche cède et la déglingue dans une vieille bagnole façon Titanic, sauf que Zaza l’apprend et le confronte. Mais ces jeunes sont un brin plus futés que le reste du village et ont bien compris que Virgile était louche ! TATATIIIIIN !

Vous vous souvenez d’Angèle ? La petite amie de Christian qui pendant deux mois n’avait pas compris que son boss voulait la niquer ? Eh bien elle n’est toujours pas super futée. Suite à une tentative de fuite avortée de Noémie (forcément, elle n’avait que trente minutes d’avance et pouvait fuir dans toutes les directions, donc ses poursuivants n’auront aucun mal à la retrouver), Angèle qui venait à la maison du bonheur après avoir emprunté la voiture d’Ingrid, percute en voiture celle de Virgile. Suite au choc, elle est inconsciente et se retrouve à la ferme bio, amnésique. C’est un coup de génie de Jean-Luc: il invente l’amnésie qui, en plus de faire perdre la mémoire, rend complètement con. Angèle cède donc et devient membre de la secte ! Pire, elle repousse Christian, convaincue par Virgile que celui-ci l’a quittée !! Les méthodes de Virgile pour convertir ses fidèles sont d’ailleurs assez étranges, mais surtout parce qu’elles fonctionnent. Une fois Noémie récupérée, il suffira de quelques coups de bite pour la convaincre du bien fondé de ses méthodes, et d’en faire un parfait petit soldat lui obéissant au doigt et à l’oeil. Incroyable. La présence parmi ses fidèles d’une lesbienne en puissance permettra également d’assister à quelques scènes de galochage entre copines, comme si les massages tantriques prodigués à Ingrid par ses employées ne lui suffisaient pas. On est vraiment dans le softporn digne de M6 à la grande époque, il ne manque plus qu’un ou deux plans nichons pour facepalmer en s’imaginant JLA se tenant le zgeg tandis qu’il écrit ses scénarios.

Mais au fait, à part se constituer un harem et se taper des jeunes femmes, quel est le but ultime de Virgile ? Non parce que c’est pas suffisant en fait, et il l’explique à Ingrid (parce qu’en fait il la connaît, quel hasard, et elle nous informe qu’il est sorti de prison) : il cherche un trésor qui serait caché depuis une soixantaine d’années dans la maison récemment louée par nos clowns (on se demande avec quel argent d’ailleurs, puisque les trois quarts n’ont pas de boulot). Et ce trésor, quel est-il ? Hmm ? Si vous avez deviné, vous êtes probablement déjà en train de lever les yeux au ciel : il cherche DE L’OR NAZI ABANDONNÉ LÀ PAR LA GESTAPO À LA LIBÉRATION.

Ce fut le moment où je ne savais plus si je devais rire ou m’insurger, alors j’ai applaudi.

Je vais vous passer un peu les détails, mais à un moment Dan, un évadé en cavale, prend contact avec Ingrid, s’ensuit une histoire de meurtre débile à base de dette qui n’a aucun intérêt et sera juste le prétexte à un cliffhanger fusillé en quelques minutes de l’épisode suivant dans la grande tradition azouléenne. Puis Dan vient à la maison du bonheur et tombe amoureux d’Hélène, parce que dans cette série tout le monde tombe amoureux au bout de quelques minutes et tente sa chance avec de la drague à coups de “je vous trouve très belle” ou de “vous avez de très beaux yeux”, des trucs que même les gars de la Gestapo qui planquent de l’or ils savaient que ça fonctionnait pas pour pécho.

Enfin, finalement, l’histoire de secte est résolue quand Fanny, la chanteuse du groupe de jeunes, qui décide d’aider les copains de Patrick Puydebat parce qu’elle espère bien revoir son gros zob, va se faire tringler deux fois de suite par Virgile puis l’accuse de viol.

Vous avez bien lu : c’est exactement la même méthodes qu’Ingrid utilise pour se débarasser de Ricardo le colombien dans la saison 1. Sauf qu’on voyait encore un peu l’intérêt soustalien dans l’affaire, mais là non Fanny se fait tringler DEUX FOIS, par un gourou ex-taulard maboule, pour faire libérer deux nanas qu’elle a jamais vues, juste pour aider des gens qu’elle connaît depuis une semaine, qui sont potes avec un mec qu’elle se tape en plus de ses deux boyfriends habituels.

Blllblblblbllblblblblbllblblbllblblblbllllblblblblbbllblblbll.

Moi je trouve ça assez incroyable quand même. On a l’impression qu’il se passe plein de trucs mais y’a VINGT-SIX ÉPISODES, au rythme leeeeeeeennnnnnnnnnnt, avec de l’exposition à gogo, des personnages qui se réexpliquent mutuellement des trucs vus cinq minutes plus tôt, d’autres au téléphone qui répètent mot à mot ce que dit leur interlocuteur, et un jeu d’acteurs tellement inexistant qu’il en devient parfois irritant. Rudy décroche une fois de plus la palme de la nullité crasse, non seulement l’acteur est mauvais mais en plus il n’est pas gâté par le script. Entre les proverbes sri-lankais à la con, les réflexions débilissimes et la bêtise profonde, sa présence au générique est une réelle énigme que Fox Mulder risque d’avoir bien du mal à résoudre. On sauvera Laly Meignan dont le personnage est énervant, mais bien campé.

Dommage pour Philippe Vasseur qui a le privilège rare de jouer l’un des persos un peu malins de la série, puisqu’il fera preuve d’un pragmatisme et d’une sagacité relativement inégalable quasi tout au long de la saison, malheureusement il demeurera aveuglément stupide face aux manipulations d’Ingrid, lesquelles sont tellement tordues que strictement aucune n’a la moindre chance de tenir la durée dans le monde réel. Les autres sont tous plus ou moins inexistants, la gentillesse d’Hélène poussée à l’extrême la fait passer pour une débile, mention spéciale aux soeurs Noémie et Lucille qui ne servent à rien, mais alors à putain de rien, à tel point que dans la conclusion du season finale elles sont purement et simplement passées à la trappe. Ouste, les deux caniches ! Et bon débarras, la diction de Noémie tenant du calvaire.

Joli casting de paillassons du côté masculin, la palme étant remportée haut la main par Philippe Daubigné qui après ses tentatives pathétiques auprès d’Hélène se fait purement et simplement bouffer par les manipulations soustaliennes. Les deux abeilles de Fanny se placent en bonne position, ne sachant pas quoi répondre à des répliques aussi bien senties que “Je couche avec qui je veux et si ça vous plaît pas vous avez qu’à vous casser ! Ah vous me faites chier je me casse !”. Jimmy se fait bien malmener par Laly, avant son incartade avec Zaza. Rudy, paillasson de l’ensemble du cast depuis des années est hors-catégorie. D’un autre côté, histoire de quand même sauver les apparences, les personnages féminins hors de la catégorie “chieuses” passent leur vie à la cuisine pendant que les mecs glandent en buvant l’apéro. Merci Hélène de représenter de vraies valeurs dans ce monde en perdition, on verra même Ingrid s’y coller, c’est dire.

Terminons en signalant d’effroyables problèmes de temporalité, déjà relevés lors de la saison 1, mais ici de plus en plus dramatiques. L’essentiel des scènes se déroulant dans la maison s’articulant autour des repas (ils passent leur temps à bouffer), il est assez facile d’établir une chronologie, et certains comportements ou réactions tiennent de la science-fiction lorsqu’ils sont inscrits dans le temps. Angèle a disparu depuis douze heures ? Ouais, on va peut-être commencer à s’inquiéter tiens ! On pourra également relever que les deux jeunes rockers sont encore plus balèzes que Lance Armstrong à vélo, puisque si l’un est capable d’une course-poursuite avec un scooter, l’autre fait encore plus fort en se tapant 40km dans un temps mal défini pour aller voir Béné sans l’ombre d’une goutte de sueur, mais se fait également le retour en environ dix minutes, toujours sans suer le moins du monde.

En bref ? C’est un excellent plaisir coupable dont nous avons regardé les épisodes en rigolant parfois, en nous insurgeant souvent, et en nous moquant tout le temps.

(l’auteur remercie les membres du forum Sitcomologie dont la lecture des réactions à chaque fin d’épisode fut une bouffée d’air frais et salutaire)

5 Commentaires »

Commentaire de Sofiana

8/11/2012 @ 11:55

J’ai le mal de mer.


Commentaire de chris

10/11/2012 @ 18:43

A lire ça, on se dit que ça doit quand même être un sacré bordel dans la tête de JLA.


Commentaire de O__o

2/3/2013 @ 18:55

Putain tu fais chier j’avais oublié ce machin du coup tu m’as donné envie de voir ce machin… :/


Commentaire de Game A

27/3/2013 @ 16:31

La nouvelle saison va tellement te plaire. <3


Commentaire de kwyxz

28/3/2013 @ 8:32

Ça me fait penser que la 3 est terminée et qu’il faudrait la regarder, maintenant.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>