Des hommes d’influence

Dans la catégorie: Watching TV — kwyxz le 21/10/03 à 13:24

Après avoir revu la vidéo retraçant la vie de Gilbert le Grand (merci à Mag pour le lien), j’ai repensé aux reportages précédemment vus dans les émissions type “Ca me révolte” et autres “Ca se discute”. Il est difficile dans ce genre de reportages de déceler quelle est la part de vérité et la part de manipulation de la part des “journalistes”. Oui, je mets ce terme entre guillemets car je considère que la plupart des auteurs de ces reportages n’en sont pas dignes. Souvenons-nous de ce formidable reportage sur les jeux vidéo dans lequel on voyait un enfant de 4 ans jouer à CS. Dans lequel on apprend que les jeux vidéo sont dangereux, parce que dedans on tue des gens (quelle découverte) et qu’on y voit des croix gammées (dans Return to Castle Wolfenstein, un jeu qui se déroule en pleine seconde guerre mondiale – j’attends avec impatience l’interdiction de la Grande Vadrouille, cet immonde film de propagande nazie). Souvenons-nous également de ce reportage dans lequel un jeune parle à ses parents comme on ne parlerait même pas à un clébard, et sèche les cours pour aller jouer à CS dans une salle de LAN. Ce même jeune qui ensuite dit “ouai si j’avais une copine p’tet je ferais un effort pour me laver, mais j’en ai pas”. Terminons avec Gilbert, consternant du début à la fin. Si on peut être choqué au début par la dureté des brimades qu’il a subies (les coups de barre de fer et de cutter, ça ne laisse pas de bons souvenirs, et il est évident que c’est inadmissible), à la fin du reportage j’avoue que j’aurais probablement été de ceux qui lui coinçaient le cul dans la poubelle en plastique comme une tortue au vu de son comportement prétentieux et de son égo surdimensionné. Ah, t’es beau avec tes certifs Microsoft “obtenues en 4 minutes” quand t’es dans une poubelle. Ouais, c’est gratuit, c’est con, mais au collège, on est con. Que celui qui n’a jamais subi une séance de “couilles au poteau” ou de “mise à l’air” ou brimade du même genre lève le doigt. Même sans être un souffre-douleur, il arrive quasiment inévitablement à un gamin de se prendre ce genre de truc au moins une fois dans sa vie.

Mais dans toutes les déclarations effectuées face à la caméra, combien sont le fruit de demandes des “journalistes” ? Dans quelle mesure ont-ils manipulé leurs témoins pour ensuite manipuler le public ? Il y a une part de jeu là-dedans, n’oublions pas que quand le lycéen joueur de CS balance un “ta gueule” à sa mère ou ferme la porte à la tête de sa grand-mère, il le fait devant une caméra. Qui en rajoute ? Qui en invente ? J’aimerais un jour voir un reportage qui irait retrouver ces témoins, leur demander quel souvenir le reportage précédent leur a laissé. Leur demander s’ils se rendent compte qu’ils sont passés pour pire que des abrutis devant la France entière. Leur demander s’ils seraient prêts à recommencer. Juste pour voir. Une sorte de droit de réponse, en quelque sorte.

Aucun commentaire »

No comments yet.

Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>