Sic

Dans la catégorie: Humeur,Pol fiction — kwyxz le 15/05/08 à 13:26

Ce n’est plus une interview, c’est un enfilage de perles que cet entretien avec l’illustre Nadine Morano dans le Figaro. Morceaux choisis.

Plus d’un million d’images pédopornographiques sont en ligne. Plus de la moitié des parents sont inquiets et 36 % des 11 à 17 ans ont déjà été confrontés à des images choquantes et traumatisantes.

Et hop un raccourci. On laisse sous-entendre qu’un enfant sur trois a déjà été confronté à une image pédopornographique, mais en parlant d’images “choquantes et traumatisantes” sans les définir. Mardi midi pendant que je mangeais en regardant le JT sur BFM TV, j’ai vu des images de la Birmanie et on voyait des cadavres étendus le long d’un fleuve. Si ça c’est pas choquant ni traumatisant pour un gosse…

In­ternet, c’est comme une magni­fique voiture de course. Si vous n’avez pas votre permis de conduire et que vous ratez un virage, c’est la mort.

Par contre, si tu as ton permis et que tu rates un virage, bin là c’est bon, tu t’en sors sans problème !

Je rencontre aujourd’hui les fournisseurs d’accès à Internet pour qu’ils interdisent l’accès à tous les sites pédopornographiques et illégaux recensés sur une liste noire établie par le ministère de l’Intérieur. Cette pratique existe déjà dans d’autres pays comme la Grande-Bretagne, la Suède, la Norvège.

Encore plus fort Nadine, il suffit d’interdire l’accès à Internet ! Comme ça même pas besoin de liste noire.

En France, pour l’instant, ces sites sont bloqués uniquement quand le contrôle parental est ac­tivé. Mais la majorité des parents n’utilisent pas encore ces logiciels de contrôle. C’est la responsabilité des fournisseurs d’accès à Internet de bloquer ces sites.

On note l’astucieux raisonnement: des solutions existent déjà, mais personne ne les utilise. Si personne ne mettait sa ceinture de sécurité, Nadine interdirait les routes.

Et le clou final:

Le Figaro: Comptez-vous mener une action pour encadrer davantage les ventes de jeux vidéo violents, tels GTA IV ?
Nadine Morano: Les mineurs peuvent acheter ces jeux en toute liberté : nous devons prendre des mesures pour restreindre leur vente. À un mo­ment, j’ai réfléchi à la création d’une commission nationale de déontologie pour traiter ces sujets. L’élargissement des compétences du CSA est une autre piste.

GTA IV est 18+. Nadine Morano raconte n’importe quoi (surprise !). Et le CSA ah ah ah j’en ris encore.

12 Commentaires »

Commentaire de Jocelyn

15/5/2008 @ 16:14

Je pense qu’il faudrait interdire Nadine Morano qui me donne, contrairement à GTA4, des envies de meurtres.

Sinon (même si ca me fait mal au cul) elle n’a pas forcement tort de dire qu’un mineur peut acheter GTA4 sans problème.
La classification PEGI n’est la qu’a titre informatif il me semble, et il s’agit plus d’une recommandation pour les acheteurs plutôt qu’une interdiction pour les vendeurs.
Et je dois avouer que je vois mal la caissière à la Fnac vérifier chaque boitier et l’âge des clients…

Par contre ca n’empêche pas d’essayer de plus responsabiliser les parents par rapport a la codification PEGI (mais bon quand je vois comment mes parents ne faisait plus attention aux jeux auxquels je jouais quand j’étais gamin…)


Commentaire de kwyxz

15/5/2008 @ 16:56

Pour la FNAC c’est pas encore gagné, mais dans les magasins spécialisés on commence à voir des vendeurs refuser de laisser des gamins acheter du 18+.

Je dis bien commence.


Commentaire de Jocelyn

15/5/2008 @ 17:39

Oui peut être, mais bon pour imposer le contrôle à la Fnac ou chez Virgin (ou n’importe quel autre grande enseigne vendant des jeux, genre Auchan) ca devient assez rapidement ingérable amha…

Quand tu vois une caissière à Auchan se faire presque insulter par un connard parce qu’elle attendait quelques secondes avant de commencer a bipper ses articles (sous entendu elle attendait que le client précédant finissait de ranger ses achats), dans l’éventualité où tu leur demande de faire un contrôle tu risques de te retrouver face a une grève, ou une absence de contrôle comme actuellement.

Et les (petits) commerces spécialisés, vont au final, faire que les jeunes iront acheter dans les grosses enseignes…


Commentaire de elrom

15/5/2008 @ 22:20

Déresponsabilisation quand tu nous tiens…

Pensons aussi à interdire le porno de canal une fois par mois, car quelques “parents inquets” sont incapables de surveiller ce que fait leur gamin de 8 ans devant la télé à minuit.

Et puis, sur le total de mineurs ayant acheté GTA IV, je serais curieux de voir les proportions quand à ceux qui l’ont acheté avec papa et maman malgrès les conseil d’un vendeur.


Commentaire de michel v

16/5/2008 @ 11:12

« L’affaire commence comme un banal après-midi entre pré-adolescents, dans un coin huppé des Yvelines, la semaine dernière. Un jeune de onze ans invite chez lui son copain de douze ans et sa soeur de dix ans. Mais, malgré leur jeune âge, ils regardent un film pornographique sur DVD. Et une fois la séance terminée, ils entreprennent de «reproduire toutes les scènes du film avec la petite soeur», raconte Le Parisien. »

Mais que fait Nadine Morano !?
Il faut absolument interdire les DVD, ou les lecteurs DVD !


Commentaire de elrom

16/5/2008 @ 11:34

Le Parisien précise-t-il comment les enfants se sont procurés le DVD ( bien en évidence dans le placard de papa?) et surtout comment des enfants de 10 ans peuvent passer l’après midi à regarder un porno sans que personne ne jette un oeuil à ce qu’ils font!

Et puis reproduire ce qu’ils voient dans un porno sur la soeur de l’un d’entre eux, je pense que là, on ne relève plus de l’impact que peuvent avoir des images chocantes sur des mineurs, ca va un peu plus loin…


Commentaire de kwyxz

17/5/2008 @ 10:40

michel_v: Nadine Morano, elle fait comme d’habitude, elle raconte de la merde.

“Avec l’explosion du cybersexe, accéder à des contenus pornographiques est désormais chose facile, y compris pour un public très jeune”

Un DVD = le cybersexe, ou comment utiliser n’importe quel argument pour étayer sa cause.


Commentaire de Kassad

17/5/2008 @ 11:48

Si elle découvre Second Life, ça va être violent.


Commentaire de Raton-Laveur

18/5/2008 @ 13:32

Où est cette liste noire ? J’aimerais y inscrire mon propre site web.


Commentaire de huge

19/5/2008 @ 15:40

Les consoles qui peuvent faire tourner GTA IV ont un contrôle parental.

(ça serait drôle ça, les gosses qui l’achètent et finalement, ne peuvent y jouer :) )

Nadine, STFU maintenant.


Pingback de Antibuzz > Blog Archive > Hédonistes : dépéchez-vous !

19/5/2008 @ 21:28

[…] Nadine Moreno confonds tout. Elle ne connait pas son dossier. Par contre, elle sait qu’elle va s’en prendre aux jeux vidéos violents (et pas à la violence voyeuriste sous prétexte informative du JT ? ah oui, ses lecteurs le regardent mais ne jouent pas aux jeux vidéos), et à la pornograpie, dont elle ne comprends rien (dommage). Pas grave ça, l’électorat UMP va à l’église et ne baise (idéalement) qu’en position du missionaire, en période d’ovulation, et a des fins de procréation, ça ne regarde pas de porno. Qu’un obsédé sexuel a les couilles vides après s’être branlé sur un porno n’ait plus très envie de violer, ça personne ne s’est jamais posé la question. […]


Commentaire de bart

23/5/2008 @ 15:06

Extrait de “Charlie Hebdo” de cette semaine :

“Aux Etats-Unis, la sortie de GTA IV en pleine campagne présidentielle a obligé Obama et Clinton à se prononcer, sous la pression des lobbys puritains pourfendeurs de “la violence au cinéma”, du heavy metal et du munster (mais pas des jeux télé). Le premier, finaud, a botté en touche, laissant aux parents le soin de trancher. La seconde, afin de s’attirer la sympathie des grenouilles de bénitier, s’est déclarée choquée par le jeu. En France, l’inénarrable Nadine Morano a agité son joystick de pèlerin pour appeler à la “vigilance parentale” devant un jeu, a-t-elle précisé, “violent et amoral”.

A l’époque de Taxi 12 et Astérix 7, films d’une bêtise violente et nocive pour notre morale esthétique, Nadine s’était tue. A gauche, donc, les tenants de la catharsis, à droite, les bigots de l’incitation, et tous les couples pavloviens qui suivent : banalisation/exemplarité, éducation/censure, législation/libéralisation, etc. Tant pis pour ceux qui croient encore qu’en voyant pisser un chien sur un écran de cinéma le spectateur se précipite forcément pour aller aux toilettes.”

L’article complet se trouve ici.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>