Régimes spécieux

Dans la catégorie: Pol fiction — kwyxz le 20/11/07 à 1:36

Mes quelques lecteurs de droite (si, si, j’en ai) se posent probablement déjà la question: « mais comment se fait-il que ce vil gauchiste n’ait pas encore posté le moindre sujet sur les événements actuels ? ». Eh bien tout simplement parce qu’avant de le faire j’ai pris un peu le temps de me renseigner. Vous êtes prèts ? Tordons le cou à quelques idées reçues.

Il paraîtrait, à en croire Sarkozy et Fillon, que les régimes spéciaux coûtent 5 milliards d’Euros à l’État. En effet pour certains de ces régimes, la contribution est importante: elle représente la moitié des recettes des régimes des cheminots (2,6 milliards d’euros) et de la RATP, 60 % pour le régime des marins, 36 % pour celui des mineurs. Sauf que manque de chance cette contribution ne sert pas à financer les “avantages” dénoncés par nos manifestants: elle sert à compenser les effets de leurs déséquilibres démographiques (on ne compte plus que 40 000 marins actifs pour 120 000 retraités, et 10 000 mineurs actifs pour 360 000 pensionnés). Indice pour vous chez vous: ouvrir un livre d’histoire vers la fin des années 40 et chercher l’expression “Baby Boom”.

À la SNCF aussi, le rapport démographique cotisants/retraités s’est sensiblement dégradé, du fait de la forte baisse des effectifs (de 450 000 à 170 000). À qui la faute ? Pour une large part aux choix politiques des pouvoirs publics, notamment la faveur donnée au transport routier, dénoncée par tous les syndicats. La subvention d’équilibre sert en somme à compenser la facture de cette politique. Ah, oui, au passage, quand on supprime des postes de fonctionnaires dans d’autres secteurs histoire de faire de nouvelles économies, on aggrave encore ce problème démographique… Mais j’imagine que c’est un détail.

Maintenant, gag, en premier lieu ce sont les régimes de salariés dans leur ensemble (régime général du privé comme régimes spéciaux) qui financent ceux des non-salariés, agriculteurs et professions libérales. Et si certains régimes spéciaux d’entreprise (SNCF, mineurs, marins) bénéficient bien de ces transferts, c’est pour des montants très inférieurs aux sommes versées aux régimes des exploitants et salariés agricoles: 1,5 milliard d’euros pour les premiers, 6,5 milliards pour les seconds… sauf qu’on va pas aller toucher aux retraites des agriculteurs, houlala, eux quand ils protestent ils saccagent le bureau de la ministre par exemple. C’est quand même moins risqué de s’attaquer aux cheminots.

Bin alors, à qui profite le crime ? Simple mon général. L’alignement et l’intégration des régimes spéciaux n’améliorerait pas les comptes du régime général de la Sécu. Au contraire: alors qu’il est aujourd’hui assumé en partie par l’État et les entreprises concernées, le financement du déséquilibre démographique des régimes spéciaux serait tout bonnement reporté sur le régime général. En bref, c’est toi, ami gueulard, qui vas payer avec tes impôts. Alors qu’à l’heure actuelle, ce sont les cheminots eux-mêmes qui cotisent pour financer les régimes en question: à la SNCF une part importante du taux global de cotisation retraite (12,88 % sur un total de 42,3 %) est expressément consacrée au financement des droits spécifiques.

Les pensions moyennes d’un retraité cheminot est de 1600 Euros Brut en 2006 pour 1713 Euros chez un salarié du privé. 19% des cheminots avaient une retraite inférieure à 1100 Euros brut par mois. 70% des pensions de reversions (veuves essentiellement) sont inférieures à 700 Euros brut par mois. Effectivement, quand on voit la retraite à 30 000 Euros par mois de Chirac, on comprend mieux pourquoi Sarkozy (qui, lui, palpe 20 000 Euros par mois d’argent de poche depuis qu’il s’est royalement augmenté tout seul) juge ces régimes de retraite indignes.

On entend tout un paquet de gueulards parler d’inégalités anormales, scandaleuses, de privilèges honteux. Qu’il faudrait donc niveller par le bas histoire de mettre tout le monde à la même enseigne. J’espère que parmi eux peu sont des hommes, parce que le jour où, au nom de l’égalité, on va aligner leur salaire sur celui des femmes ils risquent de le sentir passer. Pourtant voilà ce qui est proposé sur les retraites.

Et pour finir, on entend souvent dire “vu le boulot qu’ils font, ils peuvent pas dire que c’est pénible”. Le départ à 55 ans a l’origine était pour “fidéliser” les salariés à l’entreprise. La retraite à 50 ans pour les conducteurs correspond à la pénibilité liée au travail. A la SNCF de nombreux postes de sécurités nécessitent des formations longues et onéreuses pour la SNCF, afin de fidéliser ses salariés, elle leur proposa des avantages spécifiques comme la retraite à 55 ans. Ce type de systèmes existe déjà partout, notamment dans les grandes firmes américaines, lesquelles proposent régulièrement à leurs salariés des avantages spécifiques en termes de retraite et de prestation sociale.

Pour ce qui est de la pénibilité au travail, sur 160000 cheminots, 120000 travaillent en horaire décalé. Les WE, jours de fêtes, lors des vacances scolaires à toute heure du jour et de la nuit. S’il est vrai que le progrès à permis de faire baisser la pénibilité d’un strict point de vue physique, celle-ci n’a pas pour autant disparu, en se transformant notamment en pénibilité psychologique. Ça vous tente vous, à 60 ans, de vous lever à 3 heures du matin pour conduire un train durant 7 heures d’affilée ? Au même âge, de vous faire quotidiennement insulter par des gueulards pas heureux parce que le train a 10 minutes de retard ? Mais au fait, vous avez vraiment confiance vous, quand vous montez dans un TGV conduit par un vieux de plus de 60 balais ?

Il y a encore pas si longtemps, le slogan d’un candidat à la présidence était “Ensemble, tout devient possible”. En menant une politique d’exclusion, en faisant exploser les clivages, accroître les inégalités et en dressant des franges de la population les unes contre les autres, en effet, “tout devient possible”. Mais “Ensemble”, je cherche encore.

35 Commentaires »

Commentaire de Seb

20/11/2007 @ 9:14

Pourquoi tu ne vas pas au bout de ton raisonnement? D’un côté, tu expliques que y’a un déficit entre personnes qui cotisent et personnes qui perçoivent (même si j’ai un doute que ce soit, pour les catégories socio-professionnelles que tu cites, le baby-boom le responsable. Autant côté mineurs que pêcheurs, je pense que la baisse du nombre date beaucoup plus que ça). De l’autre, tu dis que ‘Le départ à 55 ans a l’origine était pour “fidéliser”’, ‘elle leur proposa des avantages’ (emphasis mine). Vu que ce type d’avantage n’est plus gérable financièrement (on l’a vu donc, pour des raisons démographiques), est-ce que justement il ne faudrait pas voir à laisser tomber et négocier ça autrement? Ou alors, “comme les grandes firmes américaines”, faudrait-il que ce soit un financement d’ordre privé (ou géré intégralement par la sncf). (mais on voit comment cela finit là-bas)
(Et non, j’estime que faire la grève pour “négocier” n’est pas spécialement l’attitude la plus adaptée pour autant)

Par ailleurs, je suis étonné que tu ne cites pas Halte aux idées reçues édité par la SNCF. (autant certains points sont justifiés, autant dire que toutes les entreprises balancent des primes à tout va, ou qu’une pension de retraite de 1550 EUR est peu élevée, ça me fait rire).

Et quant au conducteur de 60 qui conduit le train, je sais pas si ça me branche, mais en fait, ça me branche pas beaucoup plus de voir le pilote d’avion de 60 ans piloter, de voir le programmeur de code cobolien de 60 ans pisser du java (ou du C++/Ada pour mettre dans le train ou l’avion en question), de voir l’éboueur de 60 ans ramasser les poubelles, de voir le technicien monter au poteau pour manipuler des câbles électriques, de voir le vieux de 60-90 ans détenir la gachette pour l’arme nucléaire (ah zut, l’actuel est pas concerné encore). Bah ouais, y’a beaucoup de métiers pénibles ou ayant des contraintes physiques ou intellectuelles plus ou moins particulières avec un impact sur les autres ou non. Pour ça y’a des plac^H^H^Hostes à responsabilité, du management et tout le bordel. Et accessoirement, y’a des gens qui aiment ça (huuum, c’est quoi ce bouton rouge?)
Bah ouais, peut-être qu’à 60 ans, j’aimerai encore programmer des conneries et me faire engueuler parce que ça marche pas, ou gérer des réseaux et me faire engueuler par un chef à la mauvaise haleine parce qu’il a pas pu télécharger son pr0n comme il voulait, ou conduire un train et faire Tuuuuuu-tuuuuuut en croisant d’autres trains. Et peut-être même que dans tous les cas, je pourrais le faire mieux qu’un minet de 20 ans juste embauché (espoir…).


Commentaire de coute

20/11/2007 @ 11:52

Moi ce que je me demande, c’est où, à part à la SNCF, un cheminot peut-il bien aller postuler. RATP ? A l’étranger ? Sinon je vois pas, a part changer de métier, mais avec une formation de cheminot tu dois pas trouver des masses de taf.


Commentaire de SpoQ

20/11/2007 @ 12:14

Ce que tu as également oublié de dire, c’est que les conducteurs de trains passent un examen d’aptitude médicale chaque année, ben oui, la SNCF laisse pas conduire ses trains par n’importe qui, puisque même si ce métier est beaucoup moins pénible physiquement qu’à ses débuts, il demande beaucoup plus d’attention (quand tu conduis le TGV à 300 km/h tu peux pas jouer à la DS en même temps, même si le train il suit les rails tout seul!).

Cela induira, à peu près, que 80% des cheminots seraient recalés à leur examen médical, donc changement de poste, et celui-ci entrainerait un manque à gagner sur le salaire, allez, au pire, de 20%. Et comme tous les gens du privé sont en train de le faire remarquer comme un abominable privilège, leur retraite est calculée sur leur 6 derniers mois. Ah, et ils repasseraient dans le régime à 55 ans bien sûr!

Moa conpren pa pourkoi y son pa contan?


Commentaire de h

20/11/2007 @ 12:40

bravo!


Commentaire de NickSan

20/11/2007 @ 12:49

Comparer du management avec un travail physique… :)
La différence c’est le salaire déjà. Ensuite quiconque aura fait des boulots de merde mal payés au moins une fois dans sa vie comprendra qu’il est humble de ne pas se laisser aller à des comparaisons hâtives,surtout lorsqu’on a un taf tranquille le cul vissé sur une chaise, et derrière un écran tout la journée. Je pense que je pourrai toujours déplacer ma souris à 90 ans. A part ça la grève devient chiante, j’avoue :)


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 12:56

Et puis heu, il va falloir en créer un paquet des postes de management pour recaser tous les vieux, hein. Déjà que ça gueule qu’il y en a trop dans les bureaux payés à rien foutre !


Commentaire de Menstruel

20/11/2007 @ 13:08

KWYXZ, je t'<3 !

Sinon, lu aussi quelque part (Libé, je crois), la France est 11e sur les 18 pays où la grève est possible pour le nombre de jours grèvés par an.
Marrant, je croyais que la France était LE pays de râleurs branleurs :))

PS@Seb: les pilotes d’avion et les personnels navigants des compagnies aériennes ont aussi des retraites anticipées.


Commentaire de Harold

20/11/2007 @ 15:56

Peu importe les régimes spéciaux, les problèmes de retraite du public les salaires d’anciens présidents. Il y a des syndicats, des négociations en cours, il y a eu des études de menées et il y a des réalités comme la démographie et des soucis, oui. C’est dans le privé exactement pareil. Voir pire (oui comme le public il faut faire du cas par cas) mais ce n’est pas le sujet.

Je n’accepte pas, et je n’accepterais jamais qu’on bloque les transports et les usagers -qui peuvent être totalement sympathisant de la cause-, je n’accepte pas qu’on nous chie dessus à ce point nous usagers qui payons nos abos RATP depuis des années voir des dizaines d’années. Je n’accepte pas que le personnel de la ligne A, la ligne de transports en commun la plus empruntée d’Europe et donc faisant parti des plus utilisée du monde s’assoit sur leurs responsabilités à ce point (trafic quasi nul). C’est dégueulasse, puéril et preuve d’un mépris sans bornes. Parce que évidemment ça baise surtout ceux qui n’ont pas de caisse, pas de CDI et qui espèrent simplement pouvoir taffer ces derniers jours.

Qu’est ce qu’il y a de si difficile à comprendre là dedans bordel de merde.


Commentaire de Seb

20/11/2007 @ 16:44

@coute: c’est pareil pour Robert le cheminot et Madame Michu qui travaille en chaîne, ou même Paul le super développeur COBOL. Ça s’appelle de la reconversion, ou de la gestion de carrière. Et c’est aussi la question d’avoir fait le même boulot toute sa vie. Peut-on ensuite faire autre chose?

@NickSan, @kwyxz: je me suis peut-être mal exprimé. Quand je parle de management, c’est aussi et surtout manager ces gens qui ne sont plus aptes à assumer leur poste pour leur confier une tâche adaptée, quitte à les garder dans l’entreprise en cas de coups dur (cf 1999 et EDF).

@Menstruel: ça dépends des pays et législations. Je lisais récemment le témoignage de quelqu’un, pilote pour une compagnie US. L’âge de retraite est de 60 ans, est il était question de le reculer.

@SpoQ: 6 mois ? Euh, je ne sais pas si tu parles spécifiquement du régime cheminot, mais dans le privé, le calcul doit se faire entre 10 et 25 années de salaire (je ne retrouve plus les conditions exactes, urls bienvenues).


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 17:06

Je n’accepte pas, et je n’accepterais jamais qu’on bloque les transports et les usagers (…) C’est dégueulasse, puéril et preuve d’un mépris sans bornes. Parce que évidemment ça baise surtout ceux qui n’ont pas de caisse, pas de CDI et qui espèrent simplement pouvoir taffer ces derniers jours.

Bin oui, d’ailleurs je suis bien conscient que ce sont surtout les précaires qui morflent de la grève des transports, mais tu proposes quoi comme action de protestation légale face à une décision gouvernementale que tu estimes mauvaise ?


Commentaire de huge

20/11/2007 @ 17:10

Pour les agriculteurs, ils votent à 85%, ceci explique cela… (Chirac était pas le dernier des cons hein, il avait bien prévu le non au TCE quand il avait vu la grogne chez les agriculteurs)

Pour le reste, peu de choses à dire, à part pour @Menstruel : c’est simple, il y a toute une frange politico-médiatique qui essaye de faire croire à la populace que c’est “inévitable”, qu’il y a de la “concurrence”, qu’on est en “déclin”, que l’école, l’hôpital sont en pleine régression (pas étonnant vu les moyens), qu’on ne peut pas “augmenter les salaires comme ça”. Ajouté à ça une gauche de gouvernement représentée par un mollusque, on est bien barré.

C’est peu ou prou pareil dans tous les pays industrialisés, pas difficile de comprendre à qui profite le crime.


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 17:25

D’ailleurs mon huge, j’espère que tu es content de voir comment Nicolas se torche avec ton vote “non” au TCE :-)


Commentaire de Maxime

20/11/2007 @ 17:45

Mes quelques lecteurs de droite (si, si, j’en ai) se posent probablement déjà la question: « mais comment se fait-il que ce vil gauchiste n’ait pas encore posté le moindre sujet sur les événements actuels ? »

C’est quand on arrive à rentrer dans des cases qu’on sait qu’on a probablement des oeillères. Rejoins le parti des trolls :-).

on va pas aller toucher aux retraites des agriculteurs, houlala, eux quand ils protestent ils saccagent le bureau de la ministre par exemple. C’est quand même moins risqué de s’attaquer aux cheminots.

Je suppose que je marche dans un gros troll si je te fais remarquer qu’une grève des cheminots, c’est :
1. Le bordel pour se déplacer pour ceux qui en dépendent ? (la galère selon TF1).
2. Quand ca se prolonge, égalemment dangereux pour l’économie du pays quand tout fonctionne en flux tendu ? Une entreprise qui ne peut plus livrer et/ou recevoir de matière première, elle perds de l’argent.

Par contre, c’est un fait que les agriculteurs votent en masse UMP (clientèlisme), et les cheminots plutôt à gauche (clientèlisme aussi).

Pour le reste, je préfère pas intervenir, et je ne sais pas qui des gens de droite ou de gauche gagne le plus a me voir geeker plutôt que de m’intéresser à leurs petites magouilles entre amis.


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 19:45

Je suppose que je marche dans un gros troll si je te fais remarquer qu’une grève des cheminots, c’est :
1. Le bordel pour se déplacer pour ceux qui en dépendent ? (la galère selon TF1).
2. Quand ca se prolonge, égalemment dangereux pour l’économie du pays quand tout fonctionne en flux tendu

Ce qui est pile poil le but d’une grève des cheminots. Foutre le bordel pour faire pression sur le gouvernement. CQFD.


Commentaire de seb4771

20/11/2007 @ 20:06

Dans tous les cas, c’est les gens qui bossent qui perdent leur boulot/RTT/congès car ils ne peuvent pas aller bosser pour des gars, c’est deg au possible.

De plus, des privilèges, il y en as, parfois assez hallucinant même si il y a effectivement l’ancienneté : comment expliquer à un gars qui bosse pour 1100 euros net, il peut plus aller bosser pour la greve d’un gars qui est proche de la retraite et qui touche 18 mois de salaire ( oui, j’ai bien dit 18 ), à part aller lui exploser sa tete à coup de batte, le mec à 1100 euros, il ne peut rien faire.

Je suis d’accord que le cheminot il des avantages avec l’anciennetée, rien àdire la dessus mais de là à faire gréve et faire chier les bosseurs, c’est quand meme hallucinant. Un jour ou l’autre ça ce passera mal avec ses grèves, le gars qui perd son boulot sérieux, le soir meme il foncera dans une manif de cheminots de rage et il n’aura QUE circonstance atténuante.

De plus, c’était le projet du gouvernement donc logique qu’il soit appliqué, que l’on ai voté pour lui ou pas.

Les cheminots devraient bloquer les ministres et autres plutot que le peuple mais por celà, il faudrait des c……

Le top est de voir es syndicats VS cheminots depuis 2 jours, là c’est du grand n’importe quoi.

Encore une grève pas préparée, fait en dépit du bon sens et perdue aute de cohésion.

Bref, faut juste éviter les transports en commun et Paris. Au fait, kkun a vu le maire ? :)


Commentaire de onizuka

20/11/2007 @ 20:06

Je soutien globalement cet article et à fond l’action des cheminots.
Je pense que les entreprises publiques sont aujourd’hui celle qui peuvent encore défendre le droit des salariés dans leur ensemble.
Je persiste à dire que le travail de cheminot est difficile et contraignant (les horaires, les déplacement) et qu’il faut plutot se demander pourquoi l’ensemble des salariés de France n’ont pas les meme “avantages”.
Je ne suis pas cheminot mais dans une GROSSE société privée, je galère chaque matin pour bosser, chaque soir pour rentrer, alors je gueule, mais finalement, je leur souhaite d’obtenir gain de cause.

Qui serait d’accord pour signer un contrat (5 semaines de congés payés par exemple) puis quelques années apres, diminuer ces congés à 2 semaines ? Bah personne.
Qui peste contre les 35 heures mais ne lacherait plus les RTT ? pareil.
Les entreprises publiques obtiennent de grandes choses que nous, salariés du privé bénéficiont souvent par la suite.

Allez les cheminots, allez les instits, allez les étudiants, la contestation amène toujours à la reflexion, en cela au moins, votre action est bénéfique !


Commentaire de onizuka

20/11/2007 @ 20:07

J’aurais du relire pour les fautes d’orthographe … pardon


Commentaire de rdd

20/11/2007 @ 20:26

Dans tous les cas, c’est les gens qui bossent qui perdent leur boulot/RTT/congès car ils ne peuvent pas aller bosser pour des gars, c’est deg au possible.

En même temps, un mec licencié par son patron parce qu’il n’a pas pu venir au travail à cause des grèves :
1) ça se plaide bien aux prud’hommes
2) on peut blâmer les grévistes, mais faut aussi se poser des questions sur les patrons qui se permettent ça…

Pour les congés/RTT, etc, c’est pareil, je vois pas beaucoup de boîtes compréhensives, doit pourtant y avoir moyen de s’arranger (pas pour tout le monde, ok).


Commentaire de michel v

21/11/2007 @ 12:02

“De plus, c’était le projet du gouvernement donc logique qu’il soit appliqué, que l’on ai voté pour lui ou pas.”

Votre conception de la démocratie me ferait presque peur.
Vous avez entendu parler du concept même d’opposition dans un régime démocratique moderne ?


Commentaire de kwyxz

21/11/2007 @ 12:21

Non mais michel_v, Nicolas Sarkozy a été élu DÉMOCRATIQUEMENT. Donc maintenant si tu t’opposes à lui, tu t’opposes à la MAJORITÉ. Tu es donc ANTIDÉMOCRATE.

(Et le pire c’est que je caricature à peine)


Commentaire de Menstruel

21/11/2007 @ 15:05

@Seb : Quitte à éclater des tronches de privilégiés à coup de pelle, et avant d’achever le pauvre cheminot enfin à la retraite, autant viser des mecs comme les Parachutés dorés, les présidents auto-augmentés de 170%, les footballeurs, etc…

Ah pardon, eux, ils méritent leurs salaires, car ils bossent dur pour la France.


Commentaire de kwyxz

21/11/2007 @ 17:22

C’est flippant hein. Entre Fillon qui balance des conneries plus grosses que lui et Sarkozy qui utilise à son tour le terme de “prise en otage”, on est vraiment bien gouvernés.

D’ailleurs Maester résume bien tout ce que je pense de ces crevards qui passent leur temps à parler de “Prise d’otage”: http://maester.over-blog.com/article-13969317.html


Commentaire de Seb

22/11/2007 @ 1:15

@Menstruel: Je suis d’accord, sauf qu’ils gagnent leur salaire dans le domaine privé pour la plupart (et pour ceux résidant encore en France, paient leurs impôts proportionnellement), je ne vois pas en quoi l’État irait mettre un plafond ou une limite quelconque.
Augmenter fortement les impôts sur la richesse, certains vont dire que c’est anti-capitaliste (à juste titre) et de toutes les manières, ceux qui gagnent ces sommes ont les moyens d’aller voir ailleurs (on l’aura vu).
Ce que l’état et les collectivités, au plus pourraient faire, c’est diminuer les subventions pour ce genre de choses (on pensera aussi aux artistes, tel Johnny parti faire un concert dans un bled paumé). Mais bon, le foot est l’opium du peuple.

Pour le président auto-augmenté, je n’aime pas trop les chiffres polémiques et je ne suis pas convaincu de cette histoire, ça a fait parler (y’avait pas un truc à oublier, en parallèle?) et on a aussi murmuré que c’était aussi et surtout une régulation vis-à-vis de dépenses gérées par d’autres ministères.
Mais je suis tout à fait pour une révision des salaires, primes et retraites des élus. Naïvement, je pensais que ceux-ci se sacrifiaient pour l’état et la république et ne pensaient pas à leur propre rémunération. (cf aussi les affaires du Nouveau Centre).


Commentaire de TiTiX

22/11/2007 @ 11:34

Ça vous tente vous, à 60 ans, de vous lever à 3 heures du matin pour conduire un train durant 7 heures d’affilée ?

Pas plus que ma mère qui a 60 se levera elle aussi a 3h du matin pour aller monter des radiateurs dans une usine.

Si on doit prendre en considération la “pénibilité” du travail il faut le faire pour _tous_ les corps de métier.


Commentaire de rdd

22/11/2007 @ 12:27

Seb< Augmenter fortement les impôts sur la richesse, certains vont dire que c’est anti-capitaliste (à juste titre)
Va falloir revoir ta définition du capitalisme, quand même… Le capitalisme c’est une histoire d’entreprises et de concurrence, pas d’accumulation de richesses (même si ça dérive quand même beaucoup, actuellement).

Titi< ben le faire pour tous les corps de métier, il me semble que ça ne commence pas par “le supprimer dans les corps de métier où ça existe déjà”…


Commentaire de Seb

22/11/2007 @ 12:59

@rdd: le capitalisme fonctionne par le biais de la libre entreprise et faire jouer la concurrence, mais un des buts reste quand même la recherche du profit.
(N’étant pas spécialiste de la chose, loin de là, j’avais un doute sur la définition, mais c’est indiqué aussi tel que sur wikipedia, pour info.)
Donc de ce point de vue, limiter les profits *peut* être considéré comme anti-capitaliste.


Commentaire de kwyxz

22/11/2007 @ 13:20

Pas plus que ma mère qui a 60 se levera elle aussi a 3h du matin pour aller monter des radiateurs dans une usine. Si on doit prendre en considération la “pénibilité” du travail il faut le faire pour _tous_ les corps de métier.

Donc sous prétexte qu’il y a des corps de métier qui se sont déjà fait défoncer par Balladur (passer une loi discrètement en plein mois d’août, c’était d’un courage exemplaire), il faut défoncer tous les autres ? Pourquoi ne pas plutôt réclamer une retraite anticipée pour les autres métiers pénibles ? Pourquoi niveller par le bas ? Parce qu’on a “pas les moyens” ? La bonne blague, quand on constate que le 16 novembre les députés ont voté sans états d’âme la suppression de l’impôt sur les opérations de Bourse qui rapportait la bagatelle de 260 millions d’Euros par an.


Commentaire de Menstruel

22/11/2007 @ 15:55

KWYXZ président. Stou.


Commentaire de Ertaï

22/11/2007 @ 17:37

Sinon, lu aussi quelque part (Libé, je crois), la France est 11e sur les 18 pays où la grève est possible pour le nombre de jours grèvés par an.
Marrant, je croyais que la France était LE pays de râleurs branleurs :))

A ce que j’ai cru comprendre, faire croire qu’on est le pays le plus râleur est une stratégie universelle dans la communication gouvernementale en temps de grève, pour faire culpabiliser/monter les gens les uns contre les autres.

Cela dit, Kwyxz soulève un point légèrement sous-médiatisé : “le 16 novembre les députés ont voté sans états d’âme la suppression de l’impôt sur les opérations de Bourse qui rapportait la bagatelle de 260 millions d’Euros par an.”

Pile dans les premiers jours de grève. Hasard du calendrier ? C’est possible, mais on peut également y voir un moyen de détourner l’attention, parler “d’économies” par rapport aux régimes spéciaux tandis qu’on vote une diminution des recettes à côté.


Commentaire de seb4771

22/11/2007 @ 18:20

Arretez un peu, on va croire que l’etat magouille parfois :)

Bientot on va dire que l’on emplois/payes des gens à rien foutre et que même des politiques feraient du trafic en tout genre :)


Commentaire de TiTiX

23/11/2007 @ 15:23

@rdd & kwyxz : certes, je n’ai rien contre le fait qu’une partie des citoyens ai une durée de cotisation plus courte que les autres.
Ce qui m’ennerve c’est le nombrilisme des grévistes qui font les malheureux sans regarder ce qui se passe dans le monde réel.


Commentaire de kwyxz

23/11/2007 @ 16:09

Ce qui m’ennerve c’est le nombrilisme des grévistes qui font les malheureux sans regarder ce qui se passe dans le monde réel.

Dans le monde réel, ils cotisent déjà plus que les autres pour au final toucher moins et on vient leur dire “maintenant les mecs vous allez bosser 2 ans et demi de plus”. Alors forcément, ils gueulent un peu.


Commentaire de Ertaï

23/11/2007 @ 17:20

Arretez un peu, on va croire que l’etat magouille parfois :)

Au bout d’un moment, ça fait beaucoup de coïncidences, quand même.

Bientot on va dire que l’on emplois/payes des gens à rien foutre et que même des politiques feraient du trafic en tout genre :)

Ce n’est pas “bientôt”, c’est “déjà”.


Commentaire de kwyxz

2/12/2007 @ 17:13

Excellent article de Judith Bernard, un peu vieux déjà (15 novembre) mais qui résume très bien ma position sur le sujet… http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=703


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>