Jam Session

Dans la catégorie: Playskool — kwyxz le 21/09/07 à 9:12

Hier soir je fus invité par Naque à une soirée de présentation de Jam Sessions le futur jeu de guitare d’Ubi Soft sur DS, soirée avec des vrais morceaux de Fragdolls dedans.
Nous arrivons au Point Éphémère et sommes rapidement rejoints par Josh, Ju et Starou. Une fois à l’intérieur, un rapide aperçu des alentours. Quatre bornes Wii, deux Dreamcast, une scène avec des instruments, un bar, et des saladiers pleins de cok… de bonbons. Une première poignée de Haribo engloutis, nous nous approchons d’une borne de démonstration Wii (quasi vide), Nacara et Ju commencent à jouer. Starou et moi nous rendons à une autre borne juste derrière (quasi vide elle aussi) et une charmante hôtesse nous tend à chacun un combo Wiimote + nunchuk. Et c’est parti pour une partie en exclu de Rayman contre les Lapins ENCORE plus crétins.
Le mini-jeu auquel nous jouons met en scène un petit groupe de lapins jouant de la musique sur une scène, le but est (évidemment) d’agiter la Wiimote plus ou moins en rythme. Seul souci, nous n’entendons pas du tout la musique. Bravo les gars, c’est quoi l’intérêt d’un rythm game si on n’entend pas la musique ? Nous nous ennuyons ferme et c’est sur un “à chier” commun que nous rendons les Wiimote à l’hôtesse (à qui nous venons d’ailleurs de mettre une vieille raclée). Ça ne vaut pas le quart de la moitié de Samba de Amigo, alors sans la musique, vous imaginez le désastre.
Un petit détour pour regarder les otaques qui jouent à Rez et Space Channel 5 (et là, on entendait un tout petit peu la musique) puis le premier concert commence, bon bin c’est frais et punchy mais c’est juste du déjà entendu 1000 fois quoi, je constate qu’un groupe derrière moi s’est formé avec des DS allumées, omg ils font du Pictochat, je me connecte et là, incroyable, alors qu’ils y sont déjà depuis dix bonnes minutes je suis le premier à dessiner une bite. DIX MINUTES FFS je comprends toujours pas comment on peut faire du Pictochat pendant aussi longtemps sans qu’une bite apparaisse, c’est fou. Je m’amuse un peu, dessine un petit goatse, lance deux-trois vannes, je constate ma célébrité dans le milieu (« OH NON LE RELOU DE NONWII ») et c’est l’heure du blind test.
Après avoir été présentées comme des « spécialistes du shoot’em up » par un animateur qui manifestement connaît aussi bien son sujet qu’un journaliste d’InpactVirtuel, les fragdolls jouent sur leur exemplaire de Jam Sessions des morceaux qu’il faut reconnaître, un blind test quoi. Avril Lavigne, Fergie, Bryan Adams, autant dire que je ne reconnais rien et que j’en suis plutôt fier. A la fin le cover de “The man who sold the world” par Nirvana providentiel sauve la playlist du complet naufrage, bref pour l’instant pas convaincu, surtout qu’en fait on n’a toujours rien vu du jeu.
Il y a de l’agitation du côté des deux Dreamcast, on vient d’en remplacer une par une PS2 avec DDR et sur l’autre c’est Samba de Amigo qui est jouable, mais on n’entend toujours pas la musique et en plus le tapis de DDR déconne. Relou.
Un second concert et je commence une partie de Metroid Prime Hunters avec G.D.V.L que j’avais déjà affronté lors de DS in Paris et il est fort le bougre, il me fout une vieille branlée à la première partie (7-0) je m’en sors un peu mieux à la seconde (6-2) mais il est encore bien meilleur que moi, finalement quand je l’avais battu à DS in Paris j’avais dû avoir un peu de chance, faut dire qu’en deathmatch à 4 c’est bien différent d’un duel. Nous commençons à nous dire que la soirée approche de la fin et nous dirigeons vers la sortie, nous tombons sur les Fragdolls en pleine interview. Il leur est demandé de hurler “vivent les geekettes” à la fin ce qui ne manquera pas de faire hurler toutankh mais m’a bien fait rire puisque, comme toute personne normalement constituée j’ai compris “vivent les quéquettes”. Tss, coquines.
Finalement c’est Meiko qui me fait une petite démo rapide de Jam Sessions, je m’attendais à un jeu à la Guitar Hero, finalement ça n’a strictement rien à voir, Jam Sessions est une sorte de simulateur de guitare avec un mode freestyle permettant de jouer ses propres compos, un mode chansons sur lequel il faut jouer les bons accords sans forcément se soucier du rythme, des modes d’entraînement et de didacticiel, l’interface la plus austère du monde, et un intérêt à mes yeux proche du néant.
Autant je m’éclate comme un malade avec Guitar Hero qui est carrément un simulateur de rock-star, autant là euh bin pour le coup je me suis fait grave chier. Je crois que je m’amuserais plus avec une vraie gratte. Enfin ça mériterait un test un peu plus en profondeur, mais quand on s’ennuie à mourir pendant les dix premières minutes c’est généralement mauvais signe.
Bref une soirée durant laquelle on a quand même bien rigolé et si c’était à refaire j’y retourne sans hésitation, par contre si Ubi Soft comptait nous refourguer du Rayman et du Jam Sessions, c’est un peu raté pour le coup. C’était le relou de NonWii, à vous les studios.

5 Commentaires »

Commentaire de remouk

21/9/2007 @ 11:30

Le relou de NonWii, ça te va si bien ! :P


Commentaire de Pomme

21/9/2007 @ 12:11

How…how I wish I were here…


Commentaire de Naque

21/9/2007 @ 21:55

Pomme > Oh c’est pas de bol, j’avais des invits en rab…


Commentaire de Elixie

22/9/2007 @ 13:45

J’arrive pas à croire que t’ais joué aux lapins crétins 2.


Commentaire de kwyxz

22/9/2007 @ 14:20

Ça a l’air au moins aussi à chier que le premier, donc tu ne seras pas déçue ! :x


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>