Toulouse est sarrazine

Dans la catégorie: Monte le son — kwyxz le 21/07/04 à 12:10

Dire de Claude Sicre et Ange B., les deux membres des décapants Fabulous Trobadors, qu’ils sont des chanteurs de grand talent serait presque leur faire insulte. Troubadours par leur nom, c’est à de véritables orfèvres de la langue française que nous avons affaire. Virevoltant parmi les calembours, jeux de mots et autres détournements grammairiens, ils manipulent les mots et se livrent à de véritables joutes verbales qui donnent d’autant plus de poids au titre de leur dernier album, Duels de Tchatches. Leur phrasé impeccable assèné avec d’autant plus d’assurance que la moitié de leur performance est une pure improvisation captive véritablement le spectateur, l’amateur reconnaissant ça et là certaines répliques connues de la discographie du duo et ne savourant le reste du spectacle qu’avec plus de délectation. Partisans de la proximité, adeptes du repas de quartier, les Fabulous délivrent une musique humaine, universelle, joyeuse et rassembleuse. Pas démagos pour un sou, ils tapent à droite comme à gauche (surtout à droite, avouons-le) avec une ironie délicieuse.

Je ne les avais pas revus en concert depuis 1998, année durant laquelle un de mes amis toulousain me fit découvrir leur oeuvre. Cette spontanéité, cette fraîcheur, telle que je désespèrais de la trouver dans la chanson française (et que je n’ai pas retrouvé avec le désastreux Boucan d’Enfer de Renaud, mon chanteur français préfèré) elle était là, elle bouillonnait. Oui, j’aime les Fabulous, et je vous invite tous à aller les rencontrer. Alors que je rentrais chez moi, je croisai Claude Sicre en montant vers le métro et celui-ci, me reconnaissant vaguement du concert quelques heures plus tôt, m’a adressé un chaleureux “bonsoir” alors que je ne lui faisais qu’un timide signe de la tête. Combien sont-ils qui m’auraient tout simplement ignoré ? Plus que tout autre, ces gens sont vrais. Les Fabulous, c’est, comme l’Omelette au Pastis, pour reprendre les mots de Ange B., une philosophie.

Disponibles à l’écoute sur totoutard.com, le site de leur actuelle maison de disque :
L’anniversaire, ça change du traditionnel Happy Birthday.
Si tu te fais, une illustration d’un duel de tchatche.
Demain, demain, un peu cha-cha-cha, une chanson d’amour.

Et si vous n’aimez pas, nous n’avons vraiment plus grand chose à nous dire.

Aucun commentaire »

No comments yet.

Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>