Fresh Air

Dans la catégorie: Monte le son — kwyxz le 20/11/07 à 2:01

République – Le Zénith: 45 minutes de marche. Sous la pluie.

À 20h, la salle est à moitié pleine. Des jeunes gens tenant des paniers à linge à bout de bras scandent “Boissons fraîches ! Sandwiches !”, je me fraye un chemin jusqu’à environ 4 mètres de la scène, au milieu de la fosse. Les lumières s’éteignent.

4 jolies jeunes femmes s’avancent sur scène, transportant chacune leur minuscule guitare Hawaiienne, et se présentent: ce sont les Ukulélé Girls et elles vont ouvrir cette soirée par une reprise au ukulélé complètement hallucinante du mythique Killing in the Name de Rage against the Machine. Je suis toujours sous le choc lorsqu’elles enchaînent avec une reprise non moins délirante (et toujours au ukulélé) du Gangsta Paradise de Coolio. Elles termineront ce set très court (4 morceaux seulement) avec Pump Up the Jams et un dernier titre que j’ai oublié. Désolé. Déjà deux personnes devant moi en train de se griller une clope malgré les panneaux un peu partout, s’il vous plaît, vous voulez bien ne pas fumer ? Oui ça me dérange. Bin non je suis bien ici j’ai pas envie de bouger. Merci. Connards.

Les lumières se rallument et la salle est un peu plus remplie. Les crieurs au panier à linge sont de retour. J’ai un peu faim mais leurs sandwiches ne me font pas rêver. Les lumières s’éteignent de nouveau.

Décidément les versaillais savent choisir les groupes qui passent avant eux. Les trois jolies membres New-Yorkaises d’Au revoir Simone entrent sur scène, essayent entre deux éclats de rire de discuter en français avec le public, expliquent qu’elles sont super contentes d’être à Paris, et en plus en première partie d’un de leurs groupes préférés. Leur set électro entièrement joué au synthé est agréable et acidulé comme un bonbon Arlequin, savamment rythmé par de bon gros beats pas piqués des vers. Je vais définitivement y jeter une oreille plus attentive dans les jours à venir. Les belles jouent 6 morceaux environ avant de céder la place.

Les lumières se rallument. Cette fois-ci la salle est presque entièrement remplie. Gageons que la grève des transports n’a pas aidé les gens à arriver à l’heure. Ça re-fume devant moi. S’il vous plaît ? Oui, merci. Pas de contestation cette fois, et même un mot d’excuse, ça fait plaisir, c’est pas souvent. Une petite quinzaine de minutes plus tard les lumières s’éteignent de nouveau. Ça y est, c’est parti.

Tout de blanc vêtus, les deux membres de Air font leur apparition. J’appréhendais pas mal leur prestation, peur d’être déçu, peur de m’ennuyer, peur que leurs beats downtempo m’endorment pendant le concert. Quelle erreur. Le magistral Electronic Performers d’ouverture me met une claque monumentale et me scotche par terre. Quelques frayeurs parfois (ça chante pas toujours juste, il faut bien le dire), mais les morceaux lounge succèdent aux morceaux agités avec bonheur. Godin et Dunckel piochent dans la totalité de leur répertoire ou presque, les classiques ne sont pas oubliés, Remember, Cherry Blossom Girl ou La Femme d’Argent en tête. Mademoiselle à cette distance le flash ça ne vous servira à rien vous savez. Oui enfin à moins que votre but soit de m’aveugler avec. Oui, je suis sûr, regardez, vous voyez, vous avez pris les têtes des gens devant vous et le reste est tout flou. De rien. Et c’est suite à ce flash que j’ai pris conscience d’un truc horrible. Mais alors vraiment. Alors que nos deux artistes donnent tout ce qu’ils peuvent sur scène, les spectateurs sont mous. Mais alors mous. Amorphes, quoi. Même pas ils tapent du pied, même pas ils ondulent une épaule, alors un hochement de tête, houla, quelle horreur ! Je sais bien que la clientèle de Air est probablement plus souvent proche du bobo-gros-blasé, mais là quand même, c’est un bon concert, ça bouge bien, vous pourriez au moins essayer de danser non ? Eh non. C’est fou, mis à part à la fin des chansons (où ça applaudit à tout rompre) j’ai l’impression qu’une bonne partie du public s’emmerde tellement ça ne remue pas une oreille. Ils seraient à un meeting de Sarkozy ils feraient pareil.

Ils gueulent tout de même bien pour un rappel, chouette, bon sur les côtés y’a des gens qui dansent, je vais aller là-bas histoire de ne pas rester au milieu de ce troupeau immobile, un Sexy Boy bien pêchu et un final magnifique mettront un terme à ce concert fort réussi à mon goût – mais pas celui de tout le monde, d’après ce que j’ai entendu en sortant, y’en a qui ont trouvé ça chiant et d’autres qui ont trouvé que c’était du vol parce qu’une heure trente de concert c’est trop court; sauf qu’en ajoutant la première partie, ça faisait deux heures trente.

Le Zénith – Chez moi: 28 minutes de Velib’. Sous la pluie. Et un coup de chance phénoménal, un mec qui prend un vélo à ma station (pleine, comme d’hab) pile quand j’arrive.

9 Commentaires »

Commentaire de Ertaï

20/11/2007 @ 11:49

Il est possible, si d’aventure j’étais venu, que j’eusse fait partie des gens ennuyés. Je dis ça d’après ce que j’ai pu déjà écouter d’Air.


Commentaire de h

20/11/2007 @ 12:48

J’ai fait un concert d’air et c’est _nul_. Atroce.

Air fait de la tres bonne musique, mais de la musique de studio. En live, ca ne donne rien, absolument rien. D’un cote, un gars devant trois claviers et sa voix de demie-couille, de l’autre un gars qui change de guitare un morceau sur deux. Jeu scenique, nul, interaction avec le public zero.
Tout est calibre, meme le rappel.

Sur une chanson (l’avant derniere), ils ont commence a se lacher un peu (en gros, le morceau n’etait pas un remake a la seconde pres de l’album) avec les trois autres musiciens derriere (d’ailleurs c’est du mepris ou quoi? on les voit pas ces trois gars!), mais c’en est devenu lamentable:
le guitariste a carrement quitte la scene pour aller se cacher au fond discuter avec un des gars. Eh oh, bonhomme, ton public il est devant toi, regarde ton public. Si tu veux te cacher, bah ne monte pas sur scene.

Une autre anecdote: le Vocoder du gars est tombe en panne. Il a dit “la technique me lache”. Le temps que ca revienne, il aurait quand meme pu dire un mot, s’adresser au public. Non, rien, le neant. Debout comme une asperge avec un ingé son qui arrangeait le probleme. Pas une parole.
Il ne lui vient meme pas a l’idee de jouer un autre morceau, queude. A croire que changer sa playlist c’est trop dur.

Et enfin, le concert a dure une heure a tout peter. Vu le prix des places, bah y’a vraiment de quoi etre decu.

Moralite: air j’aime bien, j’ecoute toujours leurs albums, j’ecouterai leur prochain, mais plus jamais un concert avec ces bonhommes anti-sceniques au possible.


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 12:52

Bah tu as été à un de leurs mauvais concerts, c’est tout. J’ai détesté Massive Attack aux Vieilles Charrues en 1999, je m’y étais emmerdé comme pas possible, alors qu’à Rock en Seine en 2003 c’était exceptionnel, comme quoi d’un set à l’autre ça peut varier.


Commentaire de Menstruel

20/11/2007 @ 14:59

Pour les gens qui bougent pas, j’ai envie de dire “ça c’est P.A.R.I.S.”
Pour le 1h30 de concert, à titre comparatif, Justice à Toulouse, ça a duré 45 minutes. Quand on sait que les premières parties (Busy P & P. Zdar) ont été annulées 1h avant le début (“à cause des grèves”), et que le prix de la soirée était de 20€ grosso modo, calculez l’enculade.


Commentaire de kwyxz

20/11/2007 @ 15:05

Pour les gens qui bougent pas, j’ai envie de dire “ça c’est P.A.R.I.S.”

Oui m’enfin entre là où le public était composé de zombies et Pearl Jam à Bercy où ça chahutait tellement qu’on pouvait même pas apprécier la musique, on doit pouvoir trouver un juste milieu :P


Commentaire de pX

23/11/2007 @ 16:11

Wow. Impressionnant ce post.

Laisse-moi tenter de résumer :

– T’es allé voir AIR, un groupe de musique d’ascenceur. (que j’aime bien, mais je suis pervers)
– T’as emmerdé des gens autour de toi qui kiffaient tranquillement leur soirée (on peut plus fumer au concert en France ? Nan ?!) de façon particulierement mauvais esprit. Moi je trouve. T’en a ausi profité pour donner un cours d’optique sévere à une pauvre femme qui l’avait sans doute mérité.

– Et là, après tout ça, tu t’étonnes de ce que personne ne danse.

J’ai bien tout compris ? No offense, mais ce post m’a déprimé de triste sotise judgementalle et égotique.

bizoux !


Commentaire de kwyxz

23/11/2007 @ 17:33

– T’es allé voir AIR, un groupe de musique d’ascenceur. (que j’aime bien, mais je suis pervers)

Oh le risque était grand je ne le nie pas, mais ce qu’ils ont joué ce soir-là c’était tout sauf de l’ascenseur.

– T’as emmerdé des gens autour de toi qui kiffaient tranquillement leur soirée (on peut plus fumer au concert en France ? Nan ?!) de façon particulierement mauvais esprit. Moi je trouve.

Tu vois c’est ça qui est génial, moi aussi je kiffais tranquillement ma soirée et je me suis fait emmerder par deux personnes qui fumaient. Je les dérangeais en respirant de l’air pur ? Pas que je sache. On passe de l’emmerdé à l’emmerdeur en quelques secondes juste parce qu’on fait valoir son droit à ne pas respirer de la fumée. Et oui, pour ton information, il est strictement interdit de fumer au Zenith ainsi que dans toutes les salles de concert en France.

T’en a ausi profité pour donner un cours d’optique sévere à une pauvre femme qui l’avait sans doute mérité.

Oui au quatrième flash qu’elle m’a mis dans la gueule j’en ai eu un peu marre et je lui ai gentiment expliqué que ça ne servait à rien. Quel pitoyable enculé je suis, à cause de moi elle a réussi ses photos en plus.

Et là, après tout ça, tu t’étonnes de ce que personne ne danse.

Ah mais j’y suis ! Heureusement que tu es là pour me faire comprendre qu’en fait c’est MA FAUTE si les quelques centaines de personnes présentes ce soir ne dansaient pas.

No offense, mais ce post m’a déprimé de triste sotise judgementalle et égotique.

Loul.


Commentaire de NickSan

23/11/2007 @ 17:49

“J’ai bien tout compris ? No offense, mais ce post m’a déprimé de triste sotise judgementalle et égotique.”

Tu aimes t’ecouter parler toi n’est ce pas? :)


Commentaire de Ertaï

29/11/2007 @ 12:07

En l’occurence, je ne sais pas comment il fait pour s’entendre prononcer “judgementalle”. J’ai essayé, ça ne marche pas.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>