Flotte en Seine, acte 1

Dans la catégorie: Humeur,Monte le son — kwyxz le 28/08/10 à 2:41

Il est près de deux heures du matin, j’écris ce post depuis le navigateur de la PS3 qui m’a déjà fait planter la console à deux reprises ce soir, je rentre de Rock en Seine, je suis crevé et cette première journée de festival était placée sous le signe de l’étrange et de l’humour, so: don’t make me chier.

Pourtout tout avait plutôt bien démarré avec un temps d’attente record d’environ cinq secondes et vingt-trois centièmes pour passer la sécurité et récupérer le précieux bracelet trois jours. Forcément comparé aux trois bons quarts d’heure de Solidays fin juin, on sent la différence. Première fausse blague la météo qui alternera entre beau soleil et averses costaudes, les prévisions pour le week-end ont complètement changé par rapport à ce matin, on nous annonce un temps de chiotte pour les trois jours du festival, youpi. Je rejoins les amis Netsabes et Sushi qui me disent s’être ennuyés devant Foals dont je n’entends que la fin du set, de loin, Fred se joint à nous quelques minutes plus tard ainsi que le camarade Gérald qui signera la meilleure vanne de la journée: “Dîtes donc, Eels, Underworld, Skunk Anansie, Massive Attack, Cypress Hill, Blink 182… Les soirées ‘We are the 90s’ ont tellement de succès qu’ils en ont fait un festival !”

Nous sommes devant les québecois de Beast et pas grand chose à dire si ce n’est que c’est pas mal. Alors forcément, le programme qui les compare à RATM, Portishead et Gorillaz raconte n’importe quoi, ce sera l’objet de nombreuses vannes, mais finalement le groupe s’en sort bien et c’est loin d’être désagréable à suivre. Nous filons voir The Kooks que je connaissais vaguement de nom, en fait il s’avère que je connaissais aussi leur titre le plus célèbre, sauf que leur britpop “plus fascinante que futile” et “sur les traces de Blur ou de Supergrass” (je cite) se contente surtout de faire les poubelles de ces deux groupes, n’est strictement d’aucune originalité et fait ce que tous les groupes de britpop font depuis 40 ans, à savoir plagier les Beatles. C’est du déjà entendu/vu mille fois, et on peut tromper mille fois une personne, mais on ne peut pas tromper mille… non c’est pas ça. On peut tromper une fois mille personnes, mais…

Direction la grande scène pour Cypress Hill qui d’après le programme “a fait entrer le rock dans le monde du hip-hop: sur scène, basse, guitare et batterie sont alliées aux platines”, promettant une véritable “fusion des genres sur fond de rock bien viril”. Sauf que les pépés du rap californien se contentent du strict minimum pour leur set, aucun instrument à cordes à l’horizon, il y a bien quelques percus et une platine, mais pour le reste c’est tout, ça enchaîne les morceaux à tel point que le profane a l’impression que ça ne s’arrête jamais, et pour peu que l’on ne soit pas plus fan que ça on a déjà  sa dose au bout de vingt minutes (de toute façon les quelques morceaux un peu connus ils les ont joués). Nets et moi allons donc voir French Cowboy, formation composée d’anciens des Little Rabbits, moui c’est bien mou tout ça. Reprise de “The wall” de Pink Floyd sans grande inspiration, nous préférons fuir en direction de Black Rebel Motorcycle Club qui, après un début de set prometteur, s’enfonce à n’en plus finir dans une atmosphère profondément ennuyeuse… jusqu’au dernier quart d’heure, enfin énergique, et qui réveille le public déjà amorphe après une demi-journée de festival. Je pars manger et rate volontairement le début du set de Blink 182 dont je me fous complètement puisque dans ma jeunesse, j’ai connu NoFX, Pennywise et Green Day, finalement après manger histoire de ne pas mourir idiot je vais voir ce que ça donne sur scène, Travis Barker, le batteur, et accessoirement le seul bon musicien du groupe, fait un petit solo, et puis le chanteur se lance dans une série de blagues d’un niveau qui ferait carrément honte à Guy Montagné et toute l’équipe des Grosses Têtes: “I went to the museum this afternoon… It was very disturbing ! It was called Musée du Lube ! Very disturbing ! Musée du Lube !” – une vanne qui peut à la rigueur passer en fin de soirée entre potes bourrés à l’université, vachement moins quand on est un quarantenaire qui se prend pour une rock star qui se prend pour un skater. Finalement après “What’s my age again” qui restera le seul morceau que je trouve tolérable du groupe, je me tire voir ce que donne Deadmau5 dont je n’avais jamais entendu parler, eh bin c’est pas mal, il faut aimer la minimal techno et la house un peu progressive, mais ça passe et ça fait un peu remuer du cul. Et puis c’est une sorte d’apéro pour le final de la soirée.

J’avoue que je me demande un peu ce qui est passé dans la tête des organisateurs.

– Eh les mecs, les années précédentes on a été super forts pour inviter des groupes disparus que tout le monde ou presque a oubliés, mais qui avaient quand même eu 2-3 succès à leur actif… Alors okay, Jesus and Mary Chain c’était chiant, Nada Surf tout le monde s’est tiré après “Popular” et Faithless pareil après “Insomnia”, mais quand même, c’est pas mal de rameuter des groupes comme ça, les gens ont l’impression que c’est super célèbre et ça te remplit une programmation à peu de frais !”
– C’est pas mal ça comme idée ! Tiens je pensais à ce groupe de techno minimale anglais qui avait eu un petit succès avec un morceau qui était dans la B.O. de Trainspotting…”
Babylon Zoo ?”
– Mais non tu confonds tout, eux c’était une pub Levis. Le morceau dont je te parle il a aussi servi dans une pub Mennen… Et tout le monde se souvient du début parce que de toute façon la suite c’est de la minimale allemande façon Techno Parade.”
– Ah ouais, Underworld !”
– Voiiiiilà !”

Et donc le concert de Underworld commence, on se dit qu’on va être dans une ambiance sympa en étant tout devant, mais les mecs ne sont pas cons et ne commencent pas avec “Born Slippy”, le fameux (et unique) morceau super connu du groupe, le chanteur porte une marinière et un jean slim, un spot rose l’illumine, il remue son bassin de façon explicite sur les coups de boutoir sourds du beat, ce n’est pas la Techno Parade, c’est la gay pride, c’est le concert le plus gay qu’il m’ait été donné de voir, et puis musicalement c’est la catastrophe, si je devais résumer le concert je le ferais en employant cette retranscription de Sushi “Poum poum poum poum poum poum poum poum poum poum poum poum poum break attention ça reprend poum poum poum poum poum poum poum” le problème de la minimale, c’est que pour peu que le groupe soit un peu feignant il peut faire du play-back tranquillou, et d’ailleurs c’est ce qu’ils font, à un moment le chanteur prend une guitare et fait clairement semblant d’en jouer, c’est ridicule, alors on se marre en hurlant POUM POUM POUM POUM mais ils ne jouent toujours pas Born Slippy, on repart au bar en écoutant les POUM POUM POUM POUM de loin, puis on revient voir mais toujours ces foutus POUM POUM POUM POUM, pas l’ombre d’un effort mélodique, pas le moindre break un peu impromptu, tout ceci est affreusement prévisible, je me dis que je faisais la même chose avec RealTracker au lycée, et là c’est foutu j’ai l’impression d’être au concert d’un mec qui diffuserait un mod Amiga.

Alors que nous prenons la poudre d’escampette, nous entendons Born Slippy, enfin, ultime morceau d’un set qui nous aura bien fait rire à défaut de nous proposer de la musique. Cette première journée fut donc assez étrange, avec une bonne surprise, pas mal de déceptions, et beaucoup d’espoirs pour celle de demain qui cristallise bien 80% des groupes que je veux voir à ce festival… Stay tuned.

Le navigateur de la PS3 n’aime pas DU TOUT l’autosave des drafts de WordPress. Il m’a vidé ma fenêtre d’édition. Quand je rouvre le draft, il m’a niqué tous mes accents. Chouette !

16 Commentaires »

Commentaire de bam

28/8/2010 @ 15:34

Ce post pue grave le snobisme du type qui a un verni musical et 2-3 connaissances informatiques suffisantes pour écrire un blog sous wordpress avec sa PS3 (haha), et qui du coup critique à tout va pour se donner un peu de contenance.

Monsieur le blasé, j’aurais bien aimé avoir eu un pass 3 jours, et aller voir par exemple Band of Horses, ou la nouvelle mouture des White Rabbits : les French Cowboys, juste pour le premier soir. Monsieur rigole de la programmation “has been” mais n’a pas la finesse de faire les bon choix. C’est justement à ça qu’on reconnaît un connaisseur. C’est vraiment facile d’aller voir du réchauffé et se plaindre que c’est pas frais.

Et sinon, tu aimes la musique ?


Commentaire de merriadoc

28/8/2010 @ 16:31

Si on était sur facebook, bam, j’aurai cliqué sur “like” en dessous de ton commentaire. :-)


Commentaire de Sushi

29/8/2010 @ 2:29

Ben ouais mais Band of Horses, c’était pas top non plus, et le public qui pourrait avoir l’âge de ma fille, non merci.

Par contre, aujourd’hui c’était bien mieux !


Commentaire de kwyxz

30/8/2010 @ 0:17

Et sinon Bam le pas blasé, si tu avais lu mon post avant de commenter, tu aurais pu voir que je suis précisément allé voir les French Cowboys, que je n’en dis pas du mal, mais que je n’ai pas trouvé ça transcendant non plus. Band of Horses j’y serais allé avec plaisir mais 16h20, c’était bien trop tôt pour quelqu’un qui n’avait pas de jour de congé le vendredi.

Et au demeurant, j’espère encore avoir le droit de trouver la prog du vendredi faiblarde et de le dire sur mon blog, je ne suis allé emmerder personne, je le raconte CHEZ MOI, surtout qu’aux dernières nouvelles puisque tu n’y étais pas tu es plutôt mal placé pour en juger, non ?

Quant à croire que c’est pour le plaisir ou pour me la péter que j’édite ce blog depuis ma PS3, il faut vraiment le faire exprès.


Commentaire de kwyxz

30/8/2010 @ 0:22

Et au fait, le vrai connaisseur il ne confond pas les Little Rabbits avec les White Rabbits, au passage. Alors t’es bien mignon avec les 2-3 connaissances musicales qui te servent de vernis culturel mais tu laisses les snobs discuter entre eux maintenant.


Commentaire de Saki

30/8/2010 @ 11:11

HA ! J’ai toujours su que t’étais une bille en info, kwyxz, depuis ce tout premier TP où tu es venu avec ta console :) Maintenant, j’ai la PREUVE.

(Et en plus, t’es petit)


Commentaire de kwyxz

30/8/2010 @ 11:11

Je ramenais la console pour que la prof s’occupe un peu, vu qu’elle avait l’air de royalement se faire chier (et d’entraver pas beaucoup plus que nous au TP, en prime)


Commentaire de Saki

30/8/2010 @ 11:16

Ha ouais, c’est clair, je me souvenais même plus de la matière…


Commentaire de Hypolite

31/8/2010 @ 10:29

Quant à croire que c’est pour le plaisir ou pour me la péter que j’édite ce blog depuis ma PS3, il faut vraiment le faire exprès.

Avec ou sans clavier ? Sans, ça doit surtout être un chemin de croix. Avec, ça doit être lourd quand même. J’imagine que tu n’avais pas d’autre alternative ?


Commentaire de Hypolite

31/8/2010 @ 10:32

Surtout que la PS3 n’est plus considérée comme un objet de luxe, soit tu l’as achetée 600€ quand il n’y avait pas de jeux dessus et t’es un pigeon, soit tu l’as payée récemment moins de 300€, ce qui est la norme pour une console next-gen :D


Commentaire de kwyxz

31/8/2010 @ 10:35

J’imagine que tu n’avais pas d’autre alternative ?

Je t’invite à lire un post intitulé « Bon, ça ira là, non ? » qui résume les raisons de cette automutilation :-)

(avec un clavier et une souris, heureusement, mais ça reste un cauchemar)


Commentaire de michel v

31/8/2010 @ 17:09

« Avec ou sans clavier ? Sans, ça doit surtout être un chemin de croix. »

Pire que ça.
Un chemin de croix, de carrés, de triangles et de ronds.


Commentaire de engy

1/9/2010 @ 14:45

La partie sur Underworld est à se tordre de rire. merci. franchement. J’aurais du m’arrêter a “Techno minimale”, je crois. Ca définit assez bien ta propre connaissance et du groupe et donc la très très grande vacuité de ton propos.

Les mecs sont connus pour un seul morceau par les gens qui ne connaissent qu’un seul morceau (tautaulogie). Pour info, ils avait déjà connu le succès avant avec Rez, Pearl’s girl etc. De plus, je vois pas en quoi ça sert ton propos, te faire passer, et faire passer les festivaliers pour des ignares qui ne connaissent que la musique extraite des charts, c’est peu flatteur. Ca fait que 20 ans que Underworld et les chemicals Brothers écument les festivals en UK et ailleurs après tout. sont vraiment malins a Rock en Seine de penser à les inviter. mwah.

Le fait que Karl Hyde aime mettre un truc moulant ou une veste à paillette et qu’il trippe avec son public ça fait de lui un gay, je rève. A ma connaissance Rick Smith est (était?) marié mais, admettons, le côté gay friendly, n’est pas une insulte.

La guitare généralement c’est pour lancer un effet ou deux, pas pour faire semblant (cf version live de jumbo ou Glam Bucket par exemple). Ouvre les oreilles, la prochaine fois.

Globalement, Il n’y a pas ou peu de playback dans les lives d’underworld. Je ne sais pas vraiment ce que tu entends par là, d’ailleurs, vu ton apparente méconnaissance de la ma musique électronique, mais sache pour ta culture que peu de “groupe” électronique ont à ce point montré, par le passé, comment la musique électronique en live pouvez sortir du live “DAT/pré-enregistré/1 mec derrière un laptop”. Crois moi quand je te dis que les set varient grandement et que les fans recherche (ont recherché) souvent les lives pour les variations extrème qu’ils ont fait subir a leur musique (voir Everything, Everything, LE dvd live d’underworld).

Rick Smith et Karl Hyde font de la musique (mais pas que : voir http://www.tomato.co.uk/ ) depuis 30 ans, et j’aurais beaucoup de choses d’autres a dire a propos d’Underworld mais je vais pas perdre le temps que tu n’as pas toi même perdu à te renseigner sur le groupe dont tu parles, hein.


Commentaire de kwyxz

1/9/2010 @ 16:14

Mea culpa pour “techno minimale”, comme pour quasi toutes les descriptions de groupes j’ai repris en pied-de-nez celles données dans le programme et il est dit d’Underworld qu’ils sont férus de techno minimale et non qu’ils en font.

Reste que pas mal de passages de leur set consistaient essentiellement en une ligne de basse et des poum poum poum, et plus minimaliste que ça j’aimerais bien savoir ce que ça pourrait être (les poum poum sans la ligne de basse ?).

J’aimerais aussi bien savoir ce que vient foutre ma connaissance du groupe dans l’appréciation que j’ai pu avoir de leur concert par ailleurs, quand je vais voir un groupe j’ai autre chose à secouer que lire leur bio et écouter l’intégralité de leur discographie: si je trouve le concert à chier, le fait de connaître les dates de naissance et les orientations sexuelles des membres du groupe n’y changera rien. Et oui, la marinière + les paillettes + la lumière rose + le pantalon moulant + le remuage de boule + le son façon Techno Parade c’est quand même une accumulation de clichés gay. Donc le spectacle faisait gay, même les Inrocks l’ont dit (loul), je ne suis pas allé balancer que Karl Hyde était gay et ce n’est comme tu le dis de toute façon pas une insulte.

Et puisque j’ai bien ouvert les oreilles j’ai pu me rendre compte que la guitare était vraiment là pour la déco, ou alors il avait oublié de la brancher quand il a commencé à jouer avec, parce que battre du bras et faire deux accords sans que ça change quoique ce soit à la bande son j’appelle ça brasser de l’air. Des groupes électroniques qui montrent réellement ce que peut donner un live, y’en a des dizaines, Air ou même les Chemical que tu cites, ou encore Death in Vegas voire même Tender Forever pour aller dans les moins connus. A Rock en Seine, et je ne suis pas le seul à avoir eu cette impression, on avait le sentiment qu’à part le chanteur qui se remuait un peu, les autres derrière assuraient le service minimum.

Sinon, je connais un peu le Underworld des 90s, celui de “dubnobasswithmyheadman” mais j’ai en effet complètement abandonné le groupe dans les années 2000 parce que ce qu’ils faisaient ne m’intéressait plus (à part deux-trois trucs genre “Jumbo”). Je n’ai nulle part écrit qu’ils avaient arrèté la musique, par contre tu serais de bien mauvaise foi en affirmant qu’ils existent encore aux yeux du grand public (qui connaît “Born Slippy NUXX” et basta). C’est comme Nada Surf, hein, faut pas croire, ils tournent encore même si aux yeux du Monde ils sont “les mecs qui ont fait Popular” et plus rien depuis. En tant que fan de Pearl Jam je connais le truc.


Commentaire de engy

1/9/2010 @ 16:51

Je peux t’accorder que peut être la prestation était fan-oriented car j’ai vu un Underworld très moyen a Arras il y a 2 ans et j’ai vraiment l’impression, en tant que fan, toujours, qu’ils ont donné un spectacle excellent, vendredi soir.

A noter, aussi, une explication possible à ton avis tranché : dans le set, il y avait 4 nouvelles chansons de l’album qui sort en Septembre, qui semble très orienté, basse bondissante, mélodie house, happyness (gayness ?), etc. (mais toujours super bien produit hein, normal :) ) donc très très loin de dubnobasswithmyheadman, clairement.

Après, je tiens a remarquer qu’il y a plus qu’une critique de la prestation dans ce que tu dis, j’aurais pas réagi autant, sinon. c’est un peu défonçage en règle. en plus tu dis avoir aimé deadmau5, avant, c’est vraiment de la provocation :p

Pour rebondir de manière peace & love, si t’as un peu de temps, jette toi vraiment sur Everything Everything. surement (je connais pas tout, mais c’est un avis répandu), le meilleur dvd live produit à ce jour, pour ton plus grand bonheur tu verra qu’il y a 2 pistes sur le dvd, donc si dancing Karl et sa poésie a 2 balles t’emmerde tu y verras du très très beau visuel. (et tu verra que la version de Rez/Cowgirl joué live etait quasiment la même que vendredi soir et qui si ça c’est du poum poum sans mélodie, je veux bien me bouffer une couille )


Commentaire de kwyxz

1/9/2010 @ 17:05

Bin sans rire, j’ai bien aimé le set de deadmau5 et lui pour le coup je le connaissais pas du tout du tout avant. Après p’tet que ses albums studio sont tout pourris, aucune idée. Je vais jeter un oeil à “Everything Everything”, merci pour le conseil.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>