Japoniaiseries

Dans la catégorie: J'aime lire — kwyxz le 30/01/03 à 11:38

Voilà maintenant plusieurs années que je m’intéresse de près aux manga et à la japanimation. Comme (presque) tout le monde, quand j’étais petit, je regardais le Club Dorothée, et comme (absolument) tout le monde, je ne regardais ça que pour les séries qui étaient diffusées dedans. J’aimais beaucoup Dragonball, Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque), Orange Road (Max et Compagnie) ou autres City Hunter (Nicky Larson). J’aimais moins Hokuto No Ken (Ken le Survivant) que je trouvais trop violent (et pourtant, il était déjà largement édulcoré par rapport à la VO, revue depuis, et c’est clair que de toute façon ça n’était pas de mon âge. Merde, je devais avoir 8 ou 9 ans). Auparavant, il y avait aussi Cobra dans Récré A2, ou Captain Harlock (Albator).

J’ai commencé à lire des manga avec Akira et Dômu (Rêves d’Enfants), tous deux de Otomo, vers 1991. Empruntés à la bibliothèque. Ce fut un choc. J’étais peut-être un peu jeune. Tant pis. J’ai vu le film Akira en 1991 en mentant sur mon âge au cinoche. Ce qui n’était qu’un passe-temps (matter bêtement des dessins animés à la télé) s’est progressivement mué en hobby, puis quasiment en passion. Il m’a fallu un peu de temps pour commencer à y investir de l’argent. La sortie de Manga Player, magazine de prépublication de manga issu du même groupe que le désormais défunt Player One a beaucoup aidé. C’est grâce à Manga Player que j’ai découvert les oeuvres de Shirow Masamune, et notamment ce que je considère comme son chef d’oeuvre, Kokaku Kidotai (dont le premier volume se nomme Ghost in the Shell et le second volume Manmachine Interface, il faudra expliquer ça aux commerciaux de Glénat qui n’ont rien compris).

En prépa, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnes qui m’ont aidé à connaître de nouvelles oeuvres. Notamment mon colocataire Laurent, que je remercie énormément si un jour il me lit, qui m’a prèté la quasi-totalité de son impressionnante (pour l’époque, j’ose même pas imaginer maintenant) collection de manga. C’est grace à lui que j’ai découvert le génie de Tezuka Osamu, et que je me suis acheté les 8 volumes du chef-d’oeuvre qu’est Bouddha d’un seul coup. Un grand merci également à Fabien, qui disposait d’une collection de K7 qui m’avait fait rêver à l’époque. Grace à lui, j’ai découvert une série qui allait profondément me marquer, il s’agissait de Shinseiki Evangelion.

J’en profite au passage pour hurler ma haine envers les distributeurs français qui nous inondent de titres de Clamp. Je les hais. Je hais la mièvrerie de Magic Knight Rayearth. J’aimais le début de X, mais ça tourne vraiment en eau de boudin. Je hais la nullité de Dukalyon. Je hais le gnagnan de Clover, de Celui que j’aime, de J’aime ce que j’aime. Je hais l’absence totale de scénario de Chobits. Faut croire que je suis allergique. Bordel, il a fallu des années pour qu’on ait Monster ou une édition à peu près correcte de Berserk, on attend toujours MPD Psycho, et pendant ce temps là on était englués dans les daubes Clampesques. Je crois que c’est surtout ça qui m’énerve.

Une fois en licence, j’ai eu la chance de rencontrer Youpy. Un mec génial, qui en plus était aussi fan d’anime que moi, voire plus. Le net aidant, nous avons découvert ensemble de plus en plus de séries mythiques, comme Berserk ou Cowboy Bebop. Jusqu’à la série que je considère désormais comme la référence. Ma série culte. Le génialissime FLCL. Dont j’attends toujours la sortie en DVD, d’ailleurs. Mais qui est enfin prépublié dans Shonen.

Finissons en remarquant qu’il sort de plus en plus de séries en France, que ce soit en manga ou en anime. Le bon côté, c’est qu’on dispose incontestablement désormais d’un choix véritable, sorti des séries télé archi-connues comme Dragon Ball, Saint Seiya ou Hokuto no Ken. Le mauvais côté, c’est qu’on se sent un peu perdu au milieu de cette avalanche de nouveaux titres. Et que finalement, ça coûte cher. Même si je suis content quand je regarde ma collection de manga sur mon étagère.

Aucun commentaire »

No comments yet.

Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>