Y’a des larmes plein ta bière

Dans la catégorie: Humeur — kwyxz le 2/11/06 à 1:31

Responsable, mais pas coupable, disaient-ils.

Dans la solitude glacée de mon nouvel appartement, je cherche en vain le sommeil. Cet endroit me terrifie.

11 Commentaires »

Commentaire de bart

2/11/2006 @ 12:14

C’est l’appart lui-même qui est terrifiant ? Ou l’endroit où il est situé ?


Commentaire de jevli

2/11/2006 @ 14:23

t’as plus qu’à mettre des posters d’angelina au mur pour le rendre plus chaleureux..par contre, si t’es pas bien dans un appart, c mauvais signe quand même. tu t’en es pas rendu compte en le visitant ?


Commentaire de dw

2/11/2006 @ 15:20

Pour parfaire la chose, je te conseille un bon whatswrong.swf à voir seul chez toi :-/


Commentaire de choda

2/11/2006 @ 16:02

Appartement situé à Sunny Dale, près de la bouche de l’Enfer.

Pour les posters, il a déjà refait la peinture, pas la peine d’en remettre une couche !!!


Commentaire de kwyxz

2/11/2006 @ 16:35

Ce n’est pas la faute de l’appartement en lui-même. Il est vraiment chouette, cet appartement.

Juste, je ne me sens pas encore complètement chez moi. Je n’ai plus la présence rassurante de mes potes que je pouvais avoir à mon ancienne résidence. Et si j’ai un coup de blues, c’est plus difficile maintenant pour aller voir quelqu’un et ne pas rester tout seul à bader.

J’ai besoin d’une sorte de sécurité que je n’y trouve pas encore. Ce n’est pas encore mon cocon, mon lieu de repos et de détente. Mais j’imagine que ça viendra.


Commentaire de bart

2/11/2006 @ 17:23

Oui, t’en fait pas, ça viendra.

D’ailleurs, ça m’a fait pareil quand j’ai emménagé à Talence (banlieue bordelaise) il y a 3 ans. C’était la première fois que je m’installais ailleurs que mon “vrai chez moi”, et la première nuit j’ai horriblement mal dormi. En plus, c’était ma première expérience de “grande agglomération”, et c’était franchement sinistre. J’avais l’impression d’être emprisonné dans un coin triste et sans aucune âme. Cela dit, à défaut d’avoir apprécié le coin, j’ai au moins apprécié ma chambre.

Remarque, quand j’ai emménagé à Vannes un an plus tard, j’ai eu aussi du mal à dormir la première nuit, mais je me suis “approprié” l’endroit et la ville beaucoup plus vite, parce que cette fois j’étais dans un chouette coin.


Commentaire de Ute

2/11/2006 @ 21:09

La solitude du déraciné… Ce sera bientôt ton appart avec quelques fêtes par dessus, t’inquiètes donc pas.


Commentaire de Devil Dave

2/11/2006 @ 23:16

Etrange comme j’ai une tendresse particulière pour ces moments de detresse lors de l’arrivée dans un nouveau logement.
Peut-être ce côté nouveau départ, peut-être l’espoir de faire “mieux”.
Mais l’impression passe très vite, le temps de prendre ses marques de faire 2,3 soireé, d’y incruster les souvenirs qu’il y manque.

je te fais confiance pour réussir à te créer ton coin à toi.


Commentaire de Ol

5/11/2006 @ 21:38

Pareil lors de mon déménagement à Montpellier. Pourtant j’avais déjà passé l’année précédente dans la ville. Mais carrelage froid + cartons pleins + pas encore d’électricité = glauque. Résultat, j’avais fini la soirée au cinoche (“Contact”, eh ouais). C’est mieux que tourner en rond.


Commentaire de Doudou

12/11/2006 @ 23:27

Oué, emménager n’est pas facile… il faut un peu de temps pour se sentir bien, trouver ces marques… et dire que dans à peine 5 mois max, je serais obligé de changer aussi… p’tain de proprio qui vend! :(


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>