Friday evening, Saturday, Sunday, … oh shit. Monday morning.

Dans la catégorie: Humeur — kwyxz le 26/05/03 à 10:43

Vendredi soir, début de faux plan, nous prenons la poudre d’escampette pour nous réfugier aux Furieux. Au cours de la soirée, je me souviens que Batou m’a dit y aller souvent et qu’on avait dû s’y croiser sans le savoir. Alors quand un type rentre avec une pochette Canson sous la main, je scrute le moindre petit détail qui trahirait son identité. Finalement, bloqué sur mon siège par deux personnes de chaque côté, je me refuse à hèler le bougre en plein milieu du bar. Nous n’en saurons pas plus.

Samedi matin au réveil, vers midi, je me dis comme ça que ça serait super bien si j’avais un baladeur pour passer le temps dans le RER (vu que je m’y emmerde assez profondément quand je n’arrive pas à mettre la main sur un 20 minutes, par exemple). J’appelle le gars S3 pour qu’il m’éclaire de ses lumières, il allait justement à Surcouf acheter un baladeur mp3. Je le rejoins donc et finalement, je craque pour le même lecteur que lui. Me voilà donc l’heureux possesseur d’un i-Bead 256, une petite folie passagère, mais pour une fois que j’ai un peu de sous, pourquoi ne pas en profiter ?
En sortant de Surcouf, nous remontons la rue Mongallet pour prendre le métro qui nous amènera à Junku où nous rejoindrons Kils et Runarmor. La pluie commence à tomber, nous y allons d’un pas leste, je compte acheter le manga d’Ebichu que Rafchan avait repèré. Malheureusement, soit je l’ai loupé (faut dire que le magasin fermant 5 minutes après notre arrivée, on manquait un peu de temps pour chercher) soit il n’y étaiit plus. Me suis dont contenté de 20th Century Boys 7 (si l’on peut dire “contenté” tellement ce manga me donne des frissons de plaisir à chaque page) après avoir vu passer le volume 12 dans les étalages en VO (et le 16 de Monster, argh).
Nous sommes ensuite allés jusqu’à Saint Michel jusqu’au Shywawa nous en jeter une avant de chercher à nous restaurer. Pour ça, pas bien difficile, la rue piétonne en face est gavée. Nous nous baladons donc à la recherche d’un restau peinard, S3 ayant fortement envie d’une pizzeria. Et là, le petit provincial que je suis hallucine en se faisant alpaguer tous les 3m par des rabatteurs dignes de ceux des peep-show de Pigalle. Enfin, je suppose qu’ils en sont dignes. Va falloir qu’on organise un trip à Pigalle pour comparer.
Le repas (fort bon, ma foi, et pas trop trop cher) expèdié, nous décollons pour… les Furieux. On ne change pas une recette qui fonctionne. Ensuite lecture de 20th Century Boys avec l’i-Bead sur les oreilles, puis dodal.

Ma journée de dimanche commence à 12h. Je me lance dans Zelda avant d’être joint par Raphit qui m’emmène visiter Telehouse 2. Fort impressionnant, ma foi, ça ressemble beaucoup plus à quelque chose que le FNIX6 (mouahahaha le FNIX6, mais mouahahAHAHAHAH ahem pardon). Ensuite, je termine Zelda devant Raphit qui se fait spoiler la fin (ah mais c’est lui qui a demandé, hein) pour finir la soirée dans un bar à comater devant un poteau sur lequel étaient collés divers dessins dont un cunnilingus en gros plan. Shocking.

Je commence à y prendre goût, aux posts guenille-like. C’est pas si désagréable, finalement.

Aucun commentaire »

No comments yet.

Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>