Créer l’envie

Dans la catégorie: Humeur — kwyxz le 4/10/07 à 13:00

En tant que consommateur de base, je suis, comme n’importe quel quidam lambda, assailli par la publicité. Elle est partout ou presque, presse, télévision, radio, Internet, métro, panneaux d’affichages, et même dernièrement jeux vidéo. La publicité a selon moi pour rôle de créer l’envie, subtilement distiller dans l’esprit de la cible une nécessité de consommation immédiate. Son message doit être clair et immédiat, et bien entendu la publicité se doit de plaire au plus grand nombre afin de polariser un maximum de clients potentiels.

Simplement parfois il arrive que les “créatifs” comme on dit se loupent et que le message qu’ils veulent faire passer tombe complètement à côté de la plaque. Je ne parle pas nécessairement de ces tocards qui repompent allègrement des idées qu’ils pillent sur Youtube, non, je parle de ceux qui ont essayé de faire un truc en pensant avoir l’idée du Siècle mais qui à mon sens délivrent un message complètement à la ramasse.

Voici un petit exemple, via Advert-Eyes, de ce que je considère comme un ratage.

Verbatim 1Verbatim 2Verbatim 3

Quel message est-ce que je comprends quand je vois ces photos, et ce logo Verbatim en bas à droite ? Que copier des données illégales sur un CD-R ou un DVD-R (et encore, si l’on sait quel genre de produits la marque Verbatim vend) m’enverra en taule si je me fais prendre.
Quel est le message que le publicitaire voulait faire passer ? Que les données gravées sur un CD Verbatim y restent à perpétuité. Mais pour le comprendre, il faut lire et analyser le slogan, un slogan minuscule occupant environ 5% de l’espace et qu’au premier coup d’oeil on ne remarque même pas.

Mais il y a encore pire. Dans le cas de Verbatim, la publicité n’aura probablement aucun effet positif: très peu de gens vont la comprendre, plus personne n’y prêtera attention, end of story. Dans d’autre cas, la promotion est tellement catastrophique qu’elle a des conséquences néfastes, ruine définitivement l’image du produit et anéantit à jamais tout espoir de succès, quelle que soit la qualité du produit en question.

Oui, je parle de ça:

Minor AfficheMinor 1Minor 2

Non mais sérieusement, la promo elle vous donne envie de voir ce film ? Le matraquage a commencé il y a six mois et déjà à l’époque en voyant les affiches je me demandais ce qui avait bien pu passer par la tête de Jean-Jacques Annaud. C’est laid, ça pue la bêtise, José Garcia a l’air stupide, Vincent Cassel réussit l’exploit de surjouer en photo et ces visuels basés sur des silhouettes de cochon laissent présager d’une histoire on ne peut plus lamentable. Le bouche-à-oreille aidant, cette promo catastrophique devrait bien aider le film à se vautrer comme il faut dans les salles, à moins d’un miracle. Bravo les gars. Avant même d’en avoir vu un seul extrait je savais déjà que je n’avais strictement aucune envie d’y aller. La bande-annonce m’a d’ailleurs confirmé ces premières impressions. On peut dire que c’est réussi.

4 Commentaires »

Commentaire de herel

4/10/2007 @ 15:15

Enfin, pour Sa Majesté Minor, on devine quand même une demi douzaine de femmes à poil sur l’affiche: il n’en faut pas beaucoup plus pour séduire les spectateurs potentiels.


Commentaire de bart

4/10/2007 @ 16:23

M’est avis qu’il aura une place sur Nanarland…


Commentaire de Ertaï

4/10/2007 @ 16:51

On peut lire sur l’affiche “Jean-Luc BIDEeau”.

Il y a des signes qui ne trompent pas.

Et la publicité Verbatim est effectivement très très mal faite.


Commentaire de Weetos

4/10/2007 @ 20:55

Pour la pub Verbatim, je ne suis pas convaincu du ratage – je trouve la métaphore interessante : les données sont emprisonnées à vie sur le support, et aucun personnage n’apparait sur les images, auquel il aurait été éventuellement possible de s’identifier en tant que fraudeur. C’est clairement pas une pub qui tue, mais bon, j’ai vu largement pire.

Pour le film de J.-J. Annaud, là par contre, y’a pas photo.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>