Gangsters since 198X

Dans la catégorie: Gratuit³,Hardcore gaming — kwyxz le 14/12/07 à 5:09

C’est à la base une simple invitation reçue par mail il y a une dizaine de jours: Bonjour Benjamin, je m’appelle Sylvain, je travaille chez TriBeCa agence de marketing au sein de laquelle je gère le département de relation avec les Blogueurs BRM. Nous organisons une soirée Retro Gaming Jeudi 13 Décembre à base de NES, Megadrive, Super Nes et autres Atari 2600 et je me suis dis que ça pouvait vous intéresser d’y participer. Si c’est le cas envoyez moi un petit mail pour que je vous donne plus d’infos. Merci et bonne journée.

Je réfléchis environ 0,001987325 secondes, et immédiatement je réponds à Sylvain que oui, ça m’intéresse, beaucoup. Il me fait ensuite passer les infos et m’explique le déroulement de la soirée: dans le cadre du RetroGamingTour est organisé un concours sur des consoles oldies, il me faut donc constituer une équipe de 5, et chaque joueur devra choisir un jeu parmi une liste imposée. J’envoie donc plusieurs mails, et les premiers à répondre sont les heureux élus: Pipo, Starou, Kils et Choda, soit une belle bande d’alcooliques. Pour ne rien gacher, nous apprenons par la suite que la soirée, sponsorisée par Domino’s Pizza, sera open bar et open bouffe, ce qui pour des vieux morfals comme nous adeptes du GRATUIT GRATUIT GRATUIT tient du rêve. Vraiment, la soirée s’annonce sous les meilleurs auspices. C’est alors que nous décidons d’assumer jusqu’au bout notre statut de gros enfoirés abuseurs, et de nous nommer “La Team Morfals”, histoire de ne pas se cacher. On est un peu comme ça nous. Le programme est établi: à Kils nous léguons Street Fighter II’ sur MegaDrive, le pauvre a la pression puisque tout le monde voulait ce jeu, s’il perd on le lapide. Pipo choisit Super Mario Bros.3 sur NES (en versus, donc du Mario Bros.), Starou s’en fout, il hérite donc de Space Invaders sur Atari 2600, Choda choisit Super Mario Kart sur SNES et je récupère donc Thunder Blade sur Master System. Nous nous entendons pour nous entraîner un peu, n’ayant aucune idée du niveau de nos futurs adversaires.

Nous sommes mercredi. Le grand soir, c’est demain, et je m’acharne comme un forcené sur Thunder Blade. Non seulement ce jeu est difficile, mais il est limite injouable. Le premier niveau (et les suivants aussi, j’imagine) est découpé en 3 parties: une première (1-1) en shoot’em up à scrolling vertical tout ce qu’il y a de plus classique, une seconde (1-2) en vue arrière à la Space Harrier mais en pire, à aucun moment on ne comprend si le tir ennemi est à la hauteur de notre hélico ou non, et la troisième (1-3) de nouveau scrolling vertical contre une sorte de boss. Je dis bien j’imagine que les suivants sont similaires car je n’ai jamais dépassé le niveau 2. Pire, le niveau 2-1. Pire je n’y suis parvenu qu’une seule fois, et lorsque j’ai battu le boss, il m’a semblé comprendre que j’avais marqué 400 000 points de bonus. Mon score moyen est d’environ 180 000 points. Celui qui battra le boss du niveau 1 a de fortes chances de remporter la victoire… mais c’est loin d’être aisé tellement ce jeu est un cauchemar. Sylvain demande une confirmation de tous les participants, nous sommes toujours tous partants, dommage pour Nick qui était le joueur suppléant en cas de défection.

Nous sommes jeudi, je n’ai toujours pas dépassé le niveau 2-1. D’ailleurs je n’y suis toujours parvenu qu’une seule fois en tout. Mes compagnons d’armes semblent fin prêts, la soirée débute à 20h, nous nous donnons rendez-vous à 19h45 devant. À l’heure dite, je retrouve Pipo et Starou, Kils arrive peu après, Choda s’est planté d’horaire, pas grave, le concours est à 22 heures. Nous entrons, un peu inquiets: et si c’était tout pourri ?

En quelques secondes nous sommes enthousiastes: intérieur très chouette, Space Invaders partout au mur, déco impeccable, hôtesses ravissantes et sympa, champagne et petits biscuits apéros. C’est presque trop beau pour être vrai. Des écrans plasma immenses, des canapés blancs confortables, de magnifiques panneaux très design représentant les différents stands avec les consoles, beaucoup de jeux pour chaque machine et en bas un DJ qui mixe à l’envi RJD2, DJ Shadow, Hocus Pocus, phrasés hip-hop et sonorités 8 bits. Si le Paradis existe, je pense qu’il ressemble un peu à ça.

Nous faisons le tour des différentes consoles, évidemment après un passage au bar (on a une réputation de morfals à tenir), nous découvrons que Space Invaders est remplacé par Super Monaco GP sur Master System pour cause d’incompatibilité entre la 2600 et les plasmas, presque une aubaine pour Starou qui ne s’est pas entraîné du tout. Choda arrive, s’installe devant Street Fighter II’ et enchaîne une quinzaine de victoires d’affilée devant une assistance médusée. Je joue contre lui et le mets en échec, dans le public les commentaires inquiets fusent, nous leur avouons que nous sommes de la même équipe et que c’est même pas nous qui allons y jouer de toute façon. Pas sûr que ça les ait rassurés, en fait. Quelque part nous nous disons que vu le talent de Choda pour Street peut-être qu’on devrait revoir le plan… mais non, nous faisons confiance à Kils, et avec Super Mario Kart Choda a déjà fort à faire. On enchaîne les bières et autres alcools, je surveille du coin de l’oeil les joueurs de Thunder Blade, mon high score à 161000 du début de soirée a l’air de tenir, bien, les hôtesses commencent à distribuer les pizzas, excellent. Pipo et moi nous lançons dans un grand travail d’imitation de Mario et Luigi, histoire de déstabiliser un peu nos adversaires, car nous avons décidé non seulement d’être des morfals, mais aussi d’être des putes. Le mental, y’a que ça de vrai, si on peut faire peur à l’adversaire avant d’avoir le pad en main on ne va pas s’en priver, et puis on est là pour rigoler non ? Starou teste Super Monaco GP et découvre qu’il est tout aussi efficace de bloquer l’adversaire pour l’empêcher de passer que de réussir un virage, je fais un hi-score à 199 000 à Thunder Blade mais toujours sans dépasser l’abominable niveau 1-2, mais nous sommes prêts, nous sommes chauds, nous sommes motivés. Dix-sept équipes adverses à surpasser. Le concours peut commencer.

Choda ouvre le bal sur Super Mario Kart. Un premier tour un peu moyen sur Mario Circuit en 2ème position le temps de trouver ses marques, et voici qu’il rattrappe et dépasse son adversaire qui ne peut plus que subir. Choda coupe éhontément dans les virages, évidemment nous l’y encourageons, on a dit qu’on faisait les putes, on ne le fait pas à moitié. La course suivante sur Bowser Castle lui permet de marquer encore un peu le pas avec une seconde victoire. Et la finale sur Donut Plains, durant laquelle il colle un tour d’avance dans la vue de son infortuné adversaire, nous permet d’entamer très agréablement ce concours. On se dit que p’tet qu’on a nos chances, en fait, malgré la présence d’équipes redoutées (l’équipe de Game One et celle de Lâm Hua sont nos principales craintes).

C’est Starou qui enchaîne avec Super Monaco GP. Il remporte la première course haut la main avec une confortable avance, mais les runs durent 8 minutes et il y a largement le temps pour en faire d’autres. Il termine premier également de la deuxième sans trop forcer, dans l’équipe adverse on décide d’un retour au stand et d’un changement de pilote. Et ça paye, puisque le nouveau pilote remporte la troisième course. La tension est à son maximum, on a le temps de faire une dernière course et l’ex-aequo est presque synonyme de défaite pour nous. Anticipant chaque virage, assurrant chaque risque de sortie de route, Starou sort victorieux de ce match épuisant. 2 épreuves, 2 victoires, jusqu’ici tout va bien.

Kils entre en piste. C’est l’heure de Street Fighter II’. Chaque round compte pour un point, celui qui a le plus de points à la fin remporte la victoire. Il prend Ken, son adversaire prend Ryu, c’est une série de rounds assez serrés et disputés malgré une manette 3 boutons seulement – il faut appuyer sur Start pour switcher des coups de pied aux coups de poing. Kils l’emporte finalement après 8 minutes de combats intenses. 3 in a row.

Pipo s’installe devant Super Mario Bros.3, il sort de la poche de son veston son pad NES fétiche et le branche sur la console. Son adversaire fait partie de l’équipe de Lâm, mais semble un bref instant moins sûr de lui en voyant le manège. C’est bon pour nous, il DOUTE, il est AFFAIBLI. La partie commence… et commence mal. Une première défaite, une égalisation, puis une nouvelle défaite, et encore une… le score est de 5-2 pour l’équipe de Lâm. Sauf que l’arbitre, occupé à draguer une jeune femme, ne le voit pas. Et déclare que la partie commence réellement MAINTENANT. La tension est à son comble, Pipo a retrouvé du poil de la bête et se défend comme un beau diable. Il est mené 4-2, remonte à 4-3, puis 4-4… Sylvain annonce que le temps est écoulé, il ne reste donc plus qu’une manche. Pipo se précipite sur les pièces, son adversaire un peu rapidement saute sur un Spiny. C’est la victoire et la délivrance, nous explosons de joie.

Depuis une heure je tourne au Coca histoire de ne pas trop me foirer à Thunder Blade, je commence à flipper, merde quoi tous mes potes ont assurré si je paume c’est trop la honte, en plus à la manche d’avant un mec a fait 224 000 sans dépasser le niveau 1-2, je sais même pas comment il a fait vu que la seule fois où j’ai fait plus que ça c’est quand j’ai battu le boss… et j’y suis arrivé une seule fois sur une cinquantaine de parties… Heureusement je ne joue pas le premier. J’observe donc mon adversaire qui se révèle être… un débutant total. Soulagement immédiat. Il perd ses trois vies, c’est à moi. Objectif: assurrer, pas prendre de risques inutiles, ça devrait passer. Et ça passe. Niveau 1-1 terminé sans perdre une vie. Arrive le 1-2 tant redouté, je me crashe au bout de 30 secondes, et par miracle je m’en sors sans encombre ! Le boss du 1-3 est une formalité, l’arbitre du match est scotché, me voici au niveau 2-1 avec 2 vies, chose que je n’avais jamais réussi à faire auparavant. Un coup de bol phénoménal qui ne m’empêchera pas de mourir très rapidement au 2-1, mais le plus dur est fait: 661 000 points. Mon adversaire un brin démoralisé joue quand même une 2nde manche, il fait 65 000, j’assure le strict minimum et me suicide au début du niveau 2 après avoir dépassé son score.

661 000

C’est dans la poche, nous avons fait le perfect, 5 matchs 5 victoires, nous sommes en finale et nous venons d’apprendre que l’équipe des vainqueurs repartirait avec toutes les consoles de salon et tous les jeux présents durant la soirée.

La finale initialement prévue sur Duck Hunt se fera finalement sur Street Fighter II’ en deux parties gagnantes: le light gun de la NES ne fonctionne pas avec les plasmas high tech de la soirée. Ce n’est probablement pas un mal étant donné que le tir sur coincoins aurait pu durer longtemps, très longtemps. Nous hésitons: Choda ? moi ? Finalement nous décidons de laisser Choda commencer et de switcher en cas de défaite trop brutale. Il choisit E.Honda, étonnement de ma part, surtout que son premier round n’est pas terrible, il se solde d’ailleurs par une défaite contre Blanka. Deuxième round bien meilleur avec une progressive montée en puissance, troisième round expéditif avec un quasi perfect, néammoins je ne comprends pas bien pourquoi il utilise autant les coups moyens en lieu et place des coups puissants. Le deuxième combat, et peut-être le dernier, est un affrontement Chun-Li / Ryu. Choda incarne la jeune chinoise, et se rend compte que la configuration de sa manette n’est plus la même qu’avant, ce qui explique l’abus de coups moyens des précédentes minutes. Il défait finalement son adversaire en deux rounds expéditifs, ça y est, c’est fait. Nous avons gagné. En plus d’être des putes, nous venons d’accomplir un complet hold-up: nous sommes des gangsters. Félicitations à l’équipe de nos adversaires les Fubiz, ils avaient eux aussi fait un perfect sur les éliminatoires. Et maintenant, nous pouvons déguster une glace Ben & Jerry’s et recommencer à picoler.

Une tournée de vodka cranberry plus tard, nous nous répartissons sur les différentes consoles, Starou et Kils tentent un improbable jeu de tennis sur Master System, je fais un Super Mario Bros. avec l’une des hôtesses, Pipo joue à Street Fighter II après être allé chambrer Lâm et Choda tente un Castlevania. Le DJ se fait plaisir, nous aussi, la soirée est trop belle, difficile de devoir s’en aller. Gangsters peut-être, mais avec classe: remerciements aux orgas, remerciements aux hôtesses, remerciements à nos adversaires, des coups de main pour ranger et la promesse de remettre ça, nous tirons notre révérence et direction la place de l’Étoile.

Choda et moi faisons l’impasse sur le taxi et montons dans un Noctilien, directement au fond à côté d’un groupe de 3 jeunes complètement bourrés (encore plus que nous, c’est dire) qui commencent par répondre à un sondage Ipsos puis se mettent à draguer deux filles à côté et à taper la discute avec un trentenaire amusé qui raconte blagues et énigmes foireuses. Nos jeunes sont ingénieurs, ils sortent d’une grosse soirée, et descendront à Bastille. Notre trentenaire est urgentiste, il descendra à Saint-Antoine pour commencer sa garde. Le voyage retour est passé aussi vite que le reste de cette soirée… fantastique et inoubliable. Merci Sylvain, et merci les gars. On remet ça quand vous voulez.

28 Commentaires »

Commentaire de Sushi

14/12/2007 @ 5:23

Putain, moi qui pensais avoir passé une bonne soirée au Tryptique ce soir… :(


Commentaire de Redrag

14/12/2007 @ 6:35

Excellent, j’ai bien ri en lisant le billet ;-)


Commentaire de raton-laveur

14/12/2007 @ 9:13

C’est quoi un blogueur brm ?


Commentaire de kwyxz

14/12/2007 @ 9:46

Beau et Royalement Membré.


Commentaire de Menstruel

14/12/2007 @ 10:28

Yeah! Bien joué! Tu m’as tenue en haleine pendant tout le post!
Je suis bien contente que vous ayez gagné! (Qui a pris la Master System??) :)


Commentaire de kwyxz

14/12/2007 @ 10:54

On a pas encore décidé, on se partagera tout ça quand on ira chercher les consoles à l’agence :)


Commentaire de Pipomantis

14/12/2007 @ 10:59

LA TEAM MORFALS A VAINCU ET VAINCRA A NOUVEAU S’IL LE FAUT !


Commentaire de c0wb0yz

14/12/2007 @ 12:03

Maximum respect.


Commentaire de Sylvain

14/12/2007 @ 14:24

Tibe, ça c’est du compte rendu de soirée !
Je note ta définition de blogueur BRM, c’est bien plus vendeur que notre blabla habituel.


Commentaire de kwyxz

14/12/2007 @ 14:33

Y’avait “Bête, Râleur et Méchant” aussi mais pour une fois que j’ai aucune raison de râler :D


Commentaire de Menstruel

14/12/2007 @ 15:21

La prochaine fois, si y’a Pete Sempras sur Megadrive en double, appelez moi.


Commentaire de France

14/12/2007 @ 18:36

C’était sympa, mais ça gueulait trop ! Et la bouffe était juste immonde ;-) J’aurais pas pu tenir aussi longtemps.

Mais j’ai gagné à super monaco, seule victoire de mon équipe ^^


Commentaire de kwyxz

14/12/2007 @ 18:49

Roh moi j’ai aimé la bouffe, faut savoir apprécier la junk food c’est tout :p


Commentaire de France

14/12/2007 @ 18:57

J’aime bien la junk, mais la vraie. Quelque chose de gras, sucré, mais bon, genre un bon kebab ou un bon burger bien fait, ou une bonne pizza. Le must, des frites maison. Là c’est de la mal-bouffe.


Commentaire de bart

14/12/2007 @ 19:30

[mode chevilles qui enflent on] Dommage qu’il n’y ait pas eu Super Monaco GP sur Megadrive, je vous aurais tous explosés ! [mode chevilles qui enflent off]

Enfin, disons qu’en 1991-1992 j’étais un vrai champion à ce jeu, même si ça ne m’a pas empêché de me viander lors du concours organisé par Sega à Rennes (le “train Sega”, ça vous dit quelque chose ?).


Commentaire de Mr Peer

15/12/2007 @ 0:24

Ca manque de photos :(


Commentaire de Capiod

16/12/2007 @ 2:44

Bravo les gars. Moi je dis RESPECT :)


Commentaire de Hypolite

16/12/2007 @ 19:26

A la fin de l’article, je me suis dit : “Oh les cons, ils ont oublié d’emporter les consoles !”


Commentaire de Harold

17/12/2007 @ 10:40

Vive le sport.


Commentaire de Dieu

17/12/2007 @ 19:46

Raaaaah et sous prétexte qu’on habite à 900km de paris on nous donne même pas notre chance de faire partie de l’équipe.
Sinon je retiens que Pipo a surtout eu de la chance pour sa partie de super mario ;)


Commentaire de Lâm

17/12/2007 @ 20:09

ON S’EST FAIT HOLDUPER !


Commentaire de choda

18/12/2007 @ 1:22

OUNED !


Commentaire de Jets

18/12/2007 @ 11:29

Et nous sur EF a part des connards qui demande comment graver des jeux PS2, on a personne qui viendrait nous proposer ca, pourtant on touche qd même de très prêt le retrogramming, arf®


Commentaire de Fubiz

19/12/2007 @ 1:51

Félicitations pour votre finale.
On a fait ce qu’on a pu :)


Commentaire de kwyxz

19/12/2007 @ 10:27

Et vous vous êtes bien défendus, vivement la prochaine pour votre revanche ;-)


Commentaire de Hypolite

19/12/2007 @ 14:46

@Jets :

En même temps ton site est classé par SmartFilter dans la catégorie “Criminal Skills;Games;Hacking”.

Il ne faut pas s’étonner !


Commentaire de Doudou

29/12/2007 @ 1:22

Tranquille… vous avez récupéré les consoles oldies et les jeux… chapo !!!


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>