Korrekt !

Dans la catégorie: Geekeries — kwyxz le 21/09/05 à 13:47

Petit post pour signaler que le blog de John B. Root est de nouveau ouvert. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, John se définit lui-même comme “un pornographe français de 47 ans”, ce qui est à mes yeux très réducteur puisque que ses films se démarquent du reste de la production par leur finesse et leur sensibilité (on ne rit pas dans le fond). Qu’on soit amateur ou non de pornographie, cette réouverture est une bonne nouvelle dans la mesure ou ce blog est l’endroit le plus approprié, avec le recul nécessaire bien sûr, pour s’informer et perdre pas mal d’idées reçues concernant le sujet.

12 Commentaires »

Commentaire de bart

21/9/2005 @ 13:55

C’est une excellente nouvelle pour moi ! John B. Root est à mes yeux un “monsieur” du X français. Après la mort de nombreuses personnes dans le milieu du X (dont celle de Patrice Cabanel, autre “monsieur” dont la disparition m’a beaucoup peiné), on a enfin une bonne nouvelle.


Commentaire de palpatine

21/9/2005 @ 18:26

J’ai suivi son blog ts les jours pendant au moins 6 mois (sur les 12 qu’il a duré), et il est vraiment génial ! Je suis bien content de cette nouvelle aussi :) Je m’en vais tout de suite en faire l’écho…


Commentaire de Missty

21/9/2005 @ 22:40

Qu’est ce que je peux pas supporter ce mec, comme tout le milieu du porno français, mais bon c’est mon avis…


Commentaire de Frédéric

22/9/2005 @ 10:49

Comme quoi ‘la réouverture’ est bien inscrite dans le protocole du blogger pratiquant :]
Bon, je file lire, merci mon kwyxz.


Commentaire de gromit

22/9/2005 @ 12:35

Je ne serais pas étonné que missty soit une personne de sexe féminin.

Quand à moi en tant que personne de sexe masculin on ne peut plus normal je devrais dire du bien de john b root mais non, parce qu’à part son pseudo je vois pas ce qu’on lui trouve. Au risque d’en faire hurler certains non pas de plaisir, bande de pervers, mais d’incompréhension, eh bien j’ai toujours trouvé ses films un peu glauque, filmé crade à la bétacam. Il est bien loin d’andrew blake et encore plus du mythique david hamilton.


Commentaire de gromit

24/9/2005 @ 21:40

Comme hier soir j’ai revu fear and loathing in las vegas, je vais donc me la jouer gonzo journaliste :

En ce samedi soir de fin septembre inhabituellement ensoleillé, du moins pour la région où je vis, et bloqué bien malgré moi à mon domicile pour cause de boulot je décide de faire un break pour une petite visite sur le très bon blog du sieur kwyxz via mon minable écran 15″ à tube cathodique de chez HP, société pas très aimé en ce moment pour cause d’ultra-libéralisme.

Et que vois-je, une pléthore de commentaires sur rock en seine! Saperlipopette ça a bastonné grave sur la possibilté de la mort clinique de ce courant musical qu’un adolescent de 19 ans appelé elvis a plus ou moins inventé en 1954. Bah y faut que je donne mon avis! Bah le rock il est pas mort, le rock il est dans le coma. Mais pas la peine d’appeler doug ross er john carter puisque depuis 2002 jamie stewart avec xiu xiu le ranime par électrochoc. Premier album “knife play”, premier morceau “don diasco”, résultat sur ma petite personne: un choc! Bon je pense avoir déja fait les louanges du groupe sur ce blog mais il le mérite amplement, plus noir que le closer de joy division, plus indus que le downward spiral de nine inch nails, plus provoc que rapeman de steve albini et plus représentatif de son époque qui s’écroule que le nevermind de nirvana a pu l’être de la sienne. En ce moment j’écoute “jennifer lopez”, non pas la chanteuse au gros derrière, mais le morceau où ce cher jamie fait passer un violoncelle pour l’instrument le plus punk de toute l’histoire de la pop musique!

Mais alors pourquoi j’expose mes tourments existentielles à propos du rock sur le post consacré au porno? Bah revoyez le film de terry gilliam!


Commentaire de Missty

25/9/2005 @ 21:38

Je suis effectivement une personne de sexe féminin, mais question porno, j’ai des goût différents, je préfère la qualité de certains pornos américains, que les pornos français.
J’ai jamais accroché, j’aime pas les actrices et les réalisateurs…
Et c’est pas parce que je suis une fille que je suis anti-porno et cie, loin de là, monsieur Kwyxz peut confirmer.


Commentaire de kwyxz

26/9/2005 @ 10:01

Et c??est pas parce que je suis une fille que je suis anti-porno et cie, loin de là, monsieur Kwyxz peut confirmer.

Et ton Pounet n’est pas jaloux quand tu laisses des commentaires aussi tendancieux ? :)


Commentaire de gromit

26/9/2005 @ 10:31

Mais je n’ai jamais dit que les filles étaient toute anti porno, mais étant donné que ce type de film est fait par les hommes pour les hommes principalement pour se pignoler bah c’est normal que beaucoup de filles ne s’y retrouvent pas.

Les porno français sont cheap, crade et vulgaire, désolé pour kwyxz mais je range aussi john b root dans ce lot. Certes on peut dire que les pornos américains c’est pareil avec plus de moyens mais parfois y a de bon truc (comme pour le cinéma hollywoodien traditionnel)

Le porno est un genre un part au cinéma (pardon en vidéo) mais qui peut parfois avoir un véritable intérêt cinématographique. Voir les films d’andrew blake qui avec leur réalisation et leur très belle photo lorgnent plutôt vers l’érotisme, finalement plus intéressant que la pornographie.


Commentaire de kwyxz

26/9/2005 @ 11:12

Andrew Blake c’est joli, c’est ethétisé, mais niveau fond, c’est le zéro absolu. C’est comme des photos sauf que ça bouge, et ça ne m’intéresse pas vraiment. John B. Root, ça ne vole peut-être pas haut, mais parfois c’est étonamment supérieur à pas mal de films qui se voudraient intello. A vrai dire, de mon opinion bien sûr, les scènes de cul dans un B. Root ne sont ni l’essentiel ni le plus intéressant, on peut même carrément les zapper et apprécier le film !


Commentaire de bart

26/9/2005 @ 11:13

@gromit : c’est vrai qu’Andrew Blake est très au-dessus du lot, pour un tas de trucs : le soin apporté à l’image, à la musique, à l’éclairage, au casting ou aux décors, par exemple. Mais il n’a pas non plus que des bons côtés : sa façon de découper les scènes transforme parfois ses films en clips érotico-chiants. Tu me diras, avec les filles qu’il y a et la qualité technique, même des clips de 2 heures valent le coup. En tout cas, je m’y suis habitué. Mais j’aimerais juste que ses films ressemblent davantage à des films, comme il faisait avant.

@Missty : je respecte tes goûts, et je dois dire que je les comprends un peu. Les films de chez Marc Dorcel ont une image bien léchée, mais je les regarde davantage pour m’amuser que pour m’exciter (à part certaines scènes très au-dessus du lot). Cela dit, il y a de bonnes surprises dans le porno français, et j’aime le franc-parler et la démarche de certains (dont John B. Root).

@ tous : si vous voulez du porno pas cheap, pas crade, pas vulgaire, avec des filles superbes qui s’amusent vraiment à faire ce qu’elles font, et avec plein de tendresse et une vraie démarche “artistique”, mon nouveau chouchou est fait pour vous, j’ai nommé : Viv Thomas.


Commentaire de Erik

28/9/2005 @ 21:53

Personnellement, je ne connais pas Andrew Blake, et je ne saurais pas différencier John B. Root de Marc Dorcel, quoique j’aie deja du voir des films de l’un comme de l’autre. Dans l’ensemble, sur les films X francais comme americains, j’ai été un peu déçu par l’absence d’atmosphère. De mémoire, j’avais pas mal apprécié des films plus originaux comme “les tontons tringleurs” de Payet, ou “Constance” produit par la boite de Lars Von Trier. C’est haut en couleur. C’est fétichiste à souhait (quoique je serais curieux de jeter un coup d’oeil à “I.K.U.”).
Bref, je ne souhaite pas cracher sur monsieur John B. Root, et je me réjouis que la pornographie aie droit de cité en France, mais je pense qu’il y a mieux ailleurs.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>