Des putes, eh

Dans la catégorie: Geekeries — kwyxz le 8/02/10 à 12:13

On a longtemps dit de nos députés qu’ils étaient à la ramasse technologiquement, qu’ils ne comprenaient rien aux problèmatiques liées à Internet et qu’ils étaient complètement incompétents sur le sujet.

Rien n’est plus faux. J’en veux pour preuve l’amendement récemment déposé par Chantal BRUNEL, députée UMP de la 8ème circonscription de Seine-et-Marne. Cet amendement vise à étendre le champ d’application de la loi LOPPSI, ce bouzin liberticide prétendument dédié à la chasse, louable s’il en est, des contenus pédopornographiques sur Internet. Et voici ce qu’explique Madame BRUNEL:

Depuis la révolution de l’Internet dit « de deuxième – puis de – troisième génération(s) », n’importe quel internaute peut être la source du contenu en ligne.

Déjà, l’Internet “de deuxième” et “de troisième génération” moi ça ne me dit rien. Bon, je suis novice dans le domaine, donc ça doit être la raison de mon ignorance du sujet, mais j’ai beau chercher sur Google je ne suis pas plus avancé. Sauf si ça a un rapport avec les iPods. En tout cas ça a l’air vieux leur truc parce que n’importe quel Internaute peut être la source du contenu en ligne depuis super longtemps, je me rappelle encore mon premier site sur mygale.org début 1998 avec mon propre contenu que j’avais généré avec Notepad, j’imagine donc que la troisième génération c’était encore avant, c’est pour ça que je ne connais pas. C’était peut-être l’époque du passage du gopher au http ? Et la deuxième génération c’était les BBS ? Si c’est le cas elle est sacrément calée Chantal, une oldfag comme on en trouve trop peu dans les rangs de l’assemblée.

C’est un immense progrès, mais c’est aussi à l’origine de l’apparition d’un porno « amateur » aux contenus particulièrement violents. On voit ainsi se développer, depuis seulement quelques années, une industrie du crime sexuel à l’écran. Des scènes de zoophilie, des tortures sexuelles filmées et mises en ligne sur des sites gratuits, auxquels on peut accéder en deux clicks!

Alors là moi je dis respect. Quand j’essaie de trouver ne serait-ce que du cul “classique”, bon bin j’en trouve hein surtout depuis l’avènement de Youporn et compagnie, mais ça prend souvent plus de deux clics, mais la zoophilie par exemple j’en trouve pas souvent ! Et ne parlons pas de quand je n’en cherche pas, c’est encore pire, là je n’en vois jamais ! M’est avis que Madame BRUNEL a des skills de dingue pour trouver ce genre de choses en deux clics, d’ailleurs si elle veut bien me filer un coup de main, je voudrais une vidéo d’un mec en train de se faire sucer par un esturgeon c’est pour faire des blagues.

Souvent, ces sites ne demandent même pas si l’internaute est majeur. Une nouvelle offre a donc fait son apparition avec la problématique de la vengeance ou de la destruction à vie. Les contenus pornographiques doivent faire mal.

La “vengeance” ? La “destruction à vie” ? Ouh là, j’ai l’impression d’être un peu dépassé par le débat là, le niveau est tellement élevé qu’à mon pauvre rang d’Internaute je n’y comprends plus rien. Quelques explications ne seraient pas de refus là, surtout quand on me dit que “les contenus pornographiques doivent faire mal”. Pourquoi “doivent” ? C’est une nécessité ?

Trop de parents ignorent ce phénomène. Or ces images – cela a été prouvé par plusieurs études – peuvent être traumatisantes pour un public jeune. Les liens entre la consommation de films pornographiques et les comportements sexuels violents – jusqu’au viol collectif par exemple- ont, eux aussi, été avancés.

Et si on les a avancés, c’est donc qu’ils sont réels ! Et c’est quand même assez incroyable de constater qu’en 2010 des parents ignorent encore la problématique de la vengeance et de la destruction à vie sur Internet. Quels nioubs !

Rares sont ceux qui connaissent l’existence de telles dérives.

Elles sont donc extrêmement rares, mais tellement nombreuses qu’il faut légiférer.

Pourtant, c’est au coeur des foyers qu’elles se situent!

Dangereux foyers !

Comme l’a fait remarquer l’ami Jylam sur IRC, j’aimerais bien qu’un jour ces personnalités politiques si promptes à dénoncer les dérives de certains contenus trouvables sur Internet soient mises au défi d’en trouver un seul. On les invite sur un plateau de télé, on leur file un ordinateur, une connexion haut débit, “voilà, vous avez une heure, trouvez-moi un contenu zoophile ou de torture sexuelle, trouvez-moi un manuel expliquant comment fabriquer une bombe, trouvez-moi un formulaire d’inscription à Al Qaeda”. Je ne dis pas que ces dérives n’existent pas, juste qu’on ne les croise pas tous les deux clics surtout quand on a aucune raison de les chercher. Enfin, sauf manifestement quand on est une pointure experte spécialiste dans le domaine.

21 Commentaires »

Commentaire de batou

8/2/2010 @ 13:05

Bein écoute, hier encore je suis tombé sur “petite fille de huit se faisant violer par un cheval.avi” comme ça par hasard alors qu’en fait je cherchais la date de sortie pour Cop Out.

C’est super dangereux internet.


Commentaire de Beniche

8/2/2010 @ 13:45

Comme l’impression qu’au bout du compte ils vont réussir à légiférer ces idiots, à force d’utiliser le viol/terrorisme/tournante/pedophilie/psychopathe.
Quand on entend Fredo Lefebvre parler de G20 de l’internet, c’est comme un dose de lubrifiant pour faire passer ACTA subtilement.


Commentaire de raton-laveur

8/2/2010 @ 14:04

La “destruction à vie” ça doit être le français pour “WHAT HAS BEEN SEEN”.


Commentaire de pankkake

8/2/2010 @ 14:08

Je pense que pour la fabrication d’une bombe, c’est facile à trouver. Pour le reste effectivement, c’est du n’importe quoi.


Commentaire de bart

8/2/2010 @ 15:58

Et moi je dis : Zensursula !

Parce que bon, il ne s’agit que de contenu pédo-zoo-nécro-pornographique, mais ça m’étonnerait qu’ils s’arrêtent en si bon chemin.

Sinon, pour en rester au sujet, je me souviens du livre “Ados : la fin de l’innocence” de Géraldine Levasseur, paru l’an dernier.


Commentaire de elrom

8/2/2010 @ 16:40

@kwyxz : Alors là moi je dis respect. Quand j’essaie de trouver ne serait-ce que du cul “classique”, bon bin j’en trouve hein surtout depuis l’avènement de Youporn et compagnie”

Mais c’est parce que depuis le temps que tu pratique l’internet 3ème génération, tu t’es habitué à voir des scènes de viols en réunions sur des petits hamsters tout mignons en deux clicks! Du coup, c’est devenu classique pour toi.

Ton échelle de valeurs est faussée, je ne vois que ça….


Commentaire de batou

8/2/2010 @ 22:00

Bart/Shane, je réponds ici parce que pas le temps de m’inscrire sur canard pc (mais je le ferai un jour promis)

Le pare feu Australien il a pas été abandonné du tout, bien au contraire et les opposants sont toujours aussi actifs:
http://nocleanfeed.com/


Commentaire de bart

9/2/2010 @ 16:13

Ah mince, au temps pour moi. Merci pour la précision.


Commentaire de bato

10/2/2010 @ 1:20

En gros, parce que je suis sûr que ca t’intéresses, regard aux nombreux articles relatant les problèmes entre politique et internet/jeux vidéo, l’Australie c’est un peu le paradis des allemands: pas de classification 18+/R-rated (parce que ça encourage les enfants à jouer à des jeux violents, et les adultes peuvent très bien s’amuser sans étriper des gens. Des trucs genre Fallout3 our l4d2 se retrouvent censurés s’ils veulent poser pied sur le sol australien.

Et le gros débat avec le pare-feu est le même qu’en Allemagne: ça ralentit ton accès internet (jusqu’à 65% quand même), ça ne lutte pas contre la pédophilie, et personne n’a accès à la liste des sites bannis, du coup les “sales libertaires” (sic) flippent un peu parce que bon, aujourd’hui la pédophilie, demain les opposants politiques ou les sites de paris en ligne.


Commentaire de h

14/2/2010 @ 19:07

bin quand je cherche du sexe sur google je tombe que sur des sites webs qui me demandent du allopass, des numéros de carte bleues etc…
Et en fait de filles nues, je ne vois que des filles aux jambes écartées avec à chaque fois une étoile super mal placée pile là ou je cherche à regarder. J’ai pas trouvé l’adresse du webmaster pour lui dire, que quand meme, pas de bol, hein ces étoiles sont mal placées, il aurait pu les mettre ailleurs.

Par contre, tout le monde sait bien que l’internet de deuxième génération c’est le xmlhttprequest, donc bon, elle passerait presque has been la députait.

Et puis dans les années 60 on parlait de ces sales rockers qui mettait des messages sataniques à l’envers sur leur bandes magnétiques pour pervertir la jeunesse en leur demandant de forniquer en fumant des pétards de drogues, dans les années 80 on a eu les méchants dessins animés violents japonais qui te nettoyait le cerveau plus vite que Mrpropre tout en te poussant à battre ta grand mère en mettant du sucre dans le réservoir de la bagnole de ton voisin, et les années 2000 ou le grand maichant internet te fais découvrir du pron-zoo-scato (et oui, je tombe sur des vidéos de gros canaris tatoués qui enculent des pandas non consentants à chaque fois que je cherche l’adresse mail de mon percepteur sur google).

Bref, l’ennemi, aujourd’hui, c’est internet. En 2020, on parie sur quoi?


Commentaire de Raoul

15/2/2010 @ 15:34

la réalité augmentée, le fait que les gens puissent communiquer à distance directement sans passer par un intermédiaire donc sans surveillance possible, le simple fait de se moquer d’autrui sans craindre quoi que ce soit ou avoir à rendre de comptes…


Commentaire de Sysca

16/2/2010 @ 16:29

J’ai envie de me faire tatouer “la vengeance ou la destruction à vie” sur les fesses.


Commentaire de bart

16/2/2010 @ 21:35

Puisqu’on parle de l’Australie, j’ai beau retourner cet article dans tous les sens, j’ai du mal à saisir si c’est du premier ou du second degré.


Commentaire de bato

17/2/2010 @ 3:13

C’est chaud avec les australiens. Je me rappelle de ma première fois “tu rigoles là? hein? non? ah…erm.”


Commentaire de bato

17/2/2010 @ 3:42

Ok, on me souffle dans l’oreillette qu’apparemment, la dame serait sérieuse.

Et forcément, elle s’en prend plein la gueule de la part des gamers en Australie.


Commentaire de bato

17/2/2010 @ 3:51

(désolé kwy, promis j’arrête)

Pour remettre les choses dans leur contexte, faut pas oublier que “The Australian” c’est l’équivalent du figaro.


Commentaire de Skinny

17/2/2010 @ 13:46

Merci de me mailer le lien de la vidéo avec l’esturgeon


Commentaire de Spoof

25/2/2010 @ 13:15

Complètement d’accord avec toi. Il y en a marre de diaboliser à tout bout de champ. Je peux trouver de la zoophilie sur Internet seulement si je la cherche. De la même façon que IRL je peux aller dans une ferme et me taper un bouc si le coeur m’en dit. Mais j’ai encore jamais vu personne en bas de chez moi me présenter l’anus d’un bouc… Enfin je me comprends.


Commentaire de Sarx

25/2/2010 @ 16:00

Il y a peut être eu confusion dans la tete de certain politiciens, quand on parle de fesse bouc…


Commentaire de bart

4/3/2010 @ 13:22

J’avais oublié : il se trouve que Chantal Brunel a sorti tout récemment un livre, “Pour en finir avec les violences faites aux femmes”.


Flux RSS des commentaires de ce post • Adresse de TrackBack

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>